Disney vient d’annoncer un partenariat avec des studios de développement de jeux mobiles (dont Glu et Gameloft) pour sortir de nouveaux titres basés sur les franchises Disney.

Après Nintendo avec Mario ou Fire Emblem, c’est au tour de Disney d’annoncer vouloir s’impliquer de façon conséquente dans le jeu mobile. Le studio californien est déjà présent en force sur les boutiques d’applications, avec des remakes de vieux titres (Castle of Illusion, DuckTales…), des free-to-play classiques à l’effigie de certains dessins animés (city builder Vaiana, bubble bobble Vice-versa…) et plusieurs titres très divers dans l’univers de Star Wars, mais Disney veut encore plus.

Des partenariats… « prestigieux »

La compagnie aux grandes oreilles va donc désormais travailler avec Ludia, Glu, Gameloft et PerBlue, tous produisant actuellement des jeux non annoncés basés sur certaines franchises de Disney, confirme VentureBeat. Rappelons par ailleurs que les « franchises » Disney ne concernent pas seulement les contes de fées, mais aussi l’univers de Star Wars, de Marvel et même de la Fox. À l’instar de Nintendo qui a fait confiance à DeNA, Disney s’est donc entouré de studios ayant déjà une bonne connaissance des mécanismes du marché mobile et de sa monétisation.

« Nous avons travaillé dur pour trouver les bons partenaires et travailler avec des développeurs qui ont déjà eu du succès auparavant », a commenté Kyle Laughlin, senior vice-président chez Disney.

Et c’est peut-être un peu effrayant d’ailleurs, puisque si Gameloft semble avoir trouvé un équilibre correct après avoir essayé le meilleur et le pire, Glu et Ludia ont des réputations sulfureuses et des catalogues remplis de free-to-play qui poussent à la surconsommation d’achats in-app.

Une nouvelle manne

Cette annonce s’inscrit dans une certaine politique de renouveau de Disney. Après avoir mis un terme à ses jouets vidéo (Disney Infinity) et ses autres activités vidéoludiques, la firme californienne se tourne donc là où l’argent se trouve : sur mobile.

Reste à savoir si Disney saura rester aussi propre que Nintendo en la matière et mettre le holà si ses partenaires tendent à glisser vers un modèle attrape-baleine. On peut cependant se rassurer en se rappelant que durant l’affaire des loot boxes, Disney a demandé à EA de retirer les microtransactions de Star Wars Battlefront II. Il aurait cependant été préférable qu’il n’y en ait pas dès le départ…

À lire sur FrAndroid : Les meilleurs jeux gratuits sur Android en 2018