Q est une voix pour assistant intelligent qui a la particularité d’être neutre : ni masculine ni féminine. Cette initiative menée par un collectif d’ingénieurs a pour objectif de sensibiliser les grandes entreprises de la Tech sur les questions d’inclusivité.

Cortana a une voix de femme et vous ne pouvez rien y faire. Idem pour Amazon Alexa tandis que sur Google Assistant je ne trouve plus du tout l’option permettant de personnaliser ce paramètre.

D’aucuns considèrent qu’un assistant intelligent avec une voie féminine confère à ce dernier une personnalité plus douce, plus attentionnée. Des études tendent d’ailleurs à prouver que les utilisateurs réagissent mieux à une voix de femme. Cela véhicule malheureusement des idées reçues sur le genre.

Et alors que les personnes qui ne s’identifient ni comme un homme ni comme une femme se battent pour avoir une meilleure représentativité, des ingénieurs se sont dit que la voix d’un assistant personnel intelligent n’avait pas à être masculine ou féminine.

C’est ainsi qu’est née Q : une voix pour assistant qui se veut aussi neutre que possible : ni masculine ni féminine.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Pour synthétiser cette voix, les développeurs, linguistes et ingénieurs du son sous le giron de Copenhague Pride et de l’agence Virtue Nordic ont d’abord commencé par enregistrer les voix d’une vingtaine de personnes qui s’identifiaient en tant qu’homme, femme, transgenre ou non-binaire. Le but était ensuite de créer une sorte de moyenne, mais le challenge s’est révélé plus ardu que prévu.

Quelque part entre 145 et 175 Hz

Il a donc fallu changer de stratégie et les ingénieurs se sont concentrés sur une seule voix enregistrée dans un spectre de fréquence considéré comme neutre entre 145 et 175 Hz. En ajustant la voix enregistrée pour qu’elle soit toujours dans cette fourchette neutre. Il s’agissait là d’un jeu subtil d’équilibriste puisque monter trop haut donne une intonation trop féminine à l’assistant et, vous l’aurez deviné, aller trop bas lui confère des inflexions masculines. Vous pouvez vous en rendre compte dans une expérience interactive à découvrir en cliquant ici.

Le but des créateurs et créatrices de Q est de faire en sorte que les grands groupes technologiques prennent ces revendications en considération dans l’élaboration de leurs assistants intelligents. À terme, cela devrait permettre une meilleure inclusivité pour tout le monde.

Pour aller plus loin, cette initiative est également une bonne occasion de questionner le genre d’une machine. Y a-t-il vraiment besoin d’identifier un robot comme un homme ou comme une femme ?

À lire sur FrAndroid : L’industrie de la tech est-elle un milieu sexiste ? On en discute dans notre podcast Salut Techie