Impliquée dans un accident de la route mineure en Californie, l’une des voitures autonomes d’Apple vient confirmer les rumeurs quant au développement d’un logiciel adressé à ce type de véhicule.

Les rumeurs selon lesquelles la marque à la pomme développerait un projet lié aux voitures autonomes se confirment toujours plus. Et difficile pour elle de le nier au vu des nombreux événements survenus au cours des dernières années. Qui plus est après un rapport déposé au California Department of Motor Vehicles, dans lequel on apprend l’implication d’une voiture autonome Apple dans un accident de la route, enregistré le 24 août à 14h58, dans la ville de Sunny Vale (Santa Clara), non loin du siège de la multinationale américaine.

Légers dégâts matériels

Avant de rentrer dans les détails, sachez qu’aucun blessé n’est à signaler. Le modèle utilisé par le groupe californien, un SUV Lexus RX450h, n’est d’ailleurs même pas en tort. Ce dernier, dont l’allure ne dépassait pas les 2 km/h, s’est en effet fait percuter par une Nissan Leaf lancée à environ 24 km/h — quand l’autonome et l’électrique se rencontrent. Seuls quelques légers dégâts matériels sont donc à signaler, sans conséquences graves.

Mais surtout, cet incident mineur soutient l’idée qu’une solution liée aux voitures autonomes, longtemps connue sous le nom de code Project Titan, semble dans les petits papiers de la firme de Cupertino. Alors que divers éléments nous laissaient d’abord penser à la construction d’une voiture autonome, d’autres données sont venues contredire ses spéculations. Apple travaillerait en fait sur un logiciel adressé à des véhicules sans constructeur, ni plus ni moins.

66 voitures autonomes Apple recensées en Californie

Le fait qu’un SUV Lexus RX450h soit utilisé par la société californienne confirme encore plus les dernières rumeurs. FrAndroid avait d’ailleurs rédigé un dossier complet à ce propos et tous nous menaient tout droit à cette piste. Doté d’une flotte de 66 voitures autonomes actuellement en phase de test dans l’État de Californie, Apple ne doit cependant pas faire les mêmes erreurs que son futur concurrent Uber, dont l’un de ses modèles avait tragiquement tué une piétonne en mars dernier.