Doug Field, un ancien employé d’Apple ayant passé quelques années chez Tesla est de retour au bercail. De quoi relancer les rumeurs sur le projet Titan et les voitures autonomes de la marque à la pomme.

Doug Field, encore en charge de la production de la Model 3 chez Tesla il y a quelques mois, vient d’être embauché chez Apple. Un recrutement lourd de sens pour un retour inattendu.

Vice-président chez Tesla Motors depuis 2013, Doug Field était, encore avant cela, employé par Apple et s’occupait de l’ingénierie de la partie matérielle des Mac. C’est donc un retour parmi les siens pour ce diplômé du MIT. Tout d’abord annoncé par DaringFireball, ce retour aux aspects prophétiques a par la suite été confirmé par Apple, même si l’homme n’a toujours pas mis à jour son profil LinkedIn.

Le projet Titan de retour ?

Bien que le recrutement soit confirmé, ni l’employé ni l’employeur n’ont précisé le poste concerné par cette nouvelle pour le moment. Le bruit court cependant qu’il travaillerait aux côtés de Bob Mansfield sur le projet Titan, la section dédiée à l’automobile autonome et connectée d’Apple. Des rumeurs renforcé par le CV de Doug Field, qui a par ailleurs déjà travaillé avec Bob Mansfield à l’époque où il s’occupait du hardware des Mac.

Cela fait des années que l’on parle d’une voiture conçue par la marque à la pomme et certains évoquaient même la date de 2019 à une époque. Toutefois, il a été question à plusieurs reprises d’un possible abandon du projet, trop compliqué à mener à son terme sans l’aide d’un expert en la matière. Certains imaginaient même à un moment qu’Apple puisse essentiellement s’occuper de la partie logicielle tout en laissant à un constructeur déjà réputé le soin de s’occuper du reste.

Ce recrutement pourrait néanmoins laisser penser qu’Apple s’intéresserait de nouveau aux voitures autonomes et souhaiterait lancer ses propres machines sur les routes à l’avenir. Il ne serait pas étonnant en revanche que le projet ait pris du retard et ne soit plus prévu pour 2019.

À lire sur FrAndroid : Apple a bel et bien approché McLaren mais les discussions n’ont rien donné