Les fournisseurs qui veulent compter Apple parmi leurs clients devront désormais montrer patte blanche et répondre à des obligations écologiques et éthiques. Cette année, 20 usines en ont fait les frais.

Depuis quelques années, Apple a fait de l’écologie son cheval de bataille. Lors de ses conférences, la marque prend régulièrement le temps de rappeler ses engagements. Énergies renouvelables et matériaux recyclés et recyclables sont des éléments aujourd’hui fréquents dans la production des produits de la firme. Cela lui a valu notamment d’être classé aux côtés de Fairphone lors du rapport de 2017 de Greenpeace sur les entreprises « vertes ».

Les fournisseurs surveillés

Il est bien sûr toujours possible de faire mieux et Apple tient un rapport annuel sur ses engagements environnementaux. Financial Review a mis la main sur le rapport de l’année 2018. On y découvre que la firme de Cupertino a mis un terme à 20 des contrats qui l’unissaient à certains de ses fournisseurs parce que ceux-ci ne remplissaient pas les objectifs écologiques fixés par Apple.

Au cours de l’année, Apple a mené 770 audits auprès des aménagements de ses fournisseurs, des centres logistiques et de réparation. 279 audits ont également été menés dans les fonderies et centres d’affinage.

Pas de prime, juste un délai

Apple est un énorme client que n’importe quel fournisseur est ravi d’avoir au vu des quantités commandées. La société de Tim Cook le sait très bien et profite de sa position dominante pour imposer sa vision à ses partenaires.

Il est précisé qu’Apple ne joue pas de récompenses financières pour motiver ses partenaires à adopter sa vision environnementale. La firme a uniquement donné un délai à ses fournisseurs pour se mettre à ses normes. « Si un fournisseur refuse ou est incapable de répondre à nos exigences, nous mettons fin à nos relations commerciales avec lui », indique le rapport, selon Financial Review.

Avec la multiplication des marques de smartphones chinois à petit prix, Apple souhaite justifier ses tarifs élevés. Un pari qui pourrait bien être gagnant sur le long terme.

À lire sur FrAndroid : Apple presque aussi écolo que Fairphone selon Greenpeace