D’après des sources du JDN, les chaînes de télévision retransmises via les box TV de Bouygues Télécom pourront diffuser des publicités ciblées propulsées par Google entre leurs programmes.

C’est une information de taille que vient de dévoiler Le Journal du Net : les publicités ciblées propulsées par Google devraient débarquer sur les Bbox de Bouygues Telecom en France. D’après des sources du JDN, l’opérateur français et le géant de Mountain View vont en effet mettre en place une stratégie permettant aux chaines de télévision diffusées sur lesdites box de passer des annonces basées sur les préférences de chaque téléspectateur.

Ainsi, si l’information se confirme, lorsque vous regarderez un programme TV interrompu par une coupure publicitaire, cette dernière sera spécialement adaptée à votre profil. La meilleure comparaison est évidemment les pubs que vous pouvez apercevoir sur le web qui, en règle générale, s’adaptent à vos habitudes de navigation, entre autres.

Pour début 2021

Le JDN écrit que cette pratique « sera autorisée pour la télévision linéaire à partir du 1er janvier prochain, suite à la réforme de l’audiovisuel ». Pour Google, cette initiative lui permettrait de développer ses régies publicitaires sur de nouveaux supports ce qui est évidemment une source potentielle de nouveaux revenus.

Aussi, comme le rappelle le JDN, le Syndicat national de la publicité télévisée estime que ces publicités ciblées vont permettre de générer près de 200 millions d’euros de recettes supplémentaires sur une période de cinq ans.

Bouygues Telecom et Google auraient conclu un partenariat d’un an et demi dont les premières applications interviendraient d’ici un an. Plus simplement, leur objectif « est d’être prêts pour le premier trimestre 2021 ».

Orange et Free également intéressés

Notons que ces publicités ciblées nécessitent de passer via les box TV des opérateurs pour être déployées. Le JDN précise par ailleurs qu’Orange réfléchit aussi à adopter cette technologie, mais semble favoriser une solution en interne. Le journal souligne également que du côté de chez Free, aucune décision n’a encore été prise, mais qu’il semblerait assez logique que l’entreprise fondée par Xavier Niel se tourne elle aussi vers Google.