Fujifilm lance son X-H2S, un appareil APS-C qui n’a pas rien à envier aux full frame

 

Fujifilm vient de présenter son nouvel appareil photo X-H2S, un boîtier hybride APS-C destiné avant tout à la photographie et la vidéo sportive ou d'action.

Le Fujifilm X-H2S
Le Fujifilm X-H2S // Source : Fujifilm

Il y a quatre ans, alors que l’essentiel des constructeurs d’appareils photo opérait un virage vers les boîtiers hybrides dotés de capteurs photo plein format, Fujifilm nageait à contre-courant en dévoilant un appareil photo hybride APS-C haut de gamme, le Fujifilm X-H1. Le constructeur japonais est, encore à ce jour, l’un des rares fabricants à ne pas être passé au format de capteur 24×36 mm. Un choix radical, mais dans lequel persiste Fujifilm avec l’annonce, ce mardi, du successeur du X-H1, le Fujifilm X-H2S.

Logiquement, ce nouvel appareil photo hybride reprend les principaux marqueurs de son prédécesseur. On a donc droit à un boîtier avec une poignée plutôt épaisse, à un affichage LCD sur le haut pour indiquer les paramètres de prise de vue ainsi qu’à un poids plutôt conséquent de 660 grammes. Néanmoins, le nouveau Fujifilm X-H2S ne manque pas d’atout pour se distinguer du précédent modèle. Il embarque un capteur APS-C empilé et rétroéclairé de 26,2 mégapixels avec une stabilisation mécanique du capteur sur 7 stops, ainsi qu’un nouveau processeur d’image X-Processor 5.

Du côté des performances de prise de vue, le Fujifilm X-H2S s’affiche clairement comme un boîtier destiné à la photographie animalière ou aux actions sportives, à l’instar du Canon EOS R7. Il profite d’un mode rafale capable de monter jusqu’à 40 images par seconde avec l’obturateur électronique ou jusqu’à 15 images par seconde en obturation mécanique, dans les deux cas avec suivi d’autofocus et sans blackout pour l’obturateur électronique, comme le Nikon Z9. Puisque la vitesse semble son terrain de prédilection, l’appareil peut par ailleurs monter jusqu’à une obturation de 1/32000e de seconde grâce à l’obturateur électronique. Pour la sensibilité, comptez sur une plage de 125 à 51 200 ISO. Autre atout pour les photos d’action : le Fujifilm X-H2S profite d’un autofocus avec détection des visages, des yeux, des animaux, des oiseaux et des véhicules.

Un mode vidéo capable d’enregistrer en Apple ProRes

La vidéo n’est pas oubliée et, dans ce domaine, le Fujifilm X-H2S a quelques arguments à faire valoir. Le boîtier est capable d’enregistrer des séquences jusqu’en 6,2K à 30p, en DCI 4K à 120p ou en Full HD à 240p. Il en va de même du côté des codecs vidéo avec le support du H.264 et du H.265, mais aussi des Apple ProRes422, ProResHQ, ProResLT et ProResProxy, jusqu’en 4:2:2 10 bits. Un mode d’enregistrement F-Log2 est également intégré pour ajouter vos propres LUTs au montage grâce à une plage dynamique de 14 stops.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Bien évidemment, pour profiter de ce type de fichiers, le Fujifilm X-H2S profite également d’emplacements pour cartes CFexpress et pour carte SD UHS-II. On retrouve également des entrées et sorties micro et casque au format mini-jack, un port HDMI et une prise USB-C 3.1 Gen 2. Pour l’écran LCD arrière de 1,62 million de points, Fujifilm propose une rotule permettant de l’orienter à 180 degrés. Enfin, le viseur Oled se veut lui aussi particulièrement haut de gamme avec 5,76 millions de points et un taux de rafraîchissement de 120 Hz.

Le Fujifilm X-H2S sera disponible en France en juillet au prix de 2749 euros sans objectif. Il sera accompagné d’un grip en option pour 499 euros pour augmenter sa batterie, améliorer la connexion Wi-Fi et profiter d’une connectique Ethernet RJ45.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles