EOS R7 et EOS R10 : Canon dévoile ses premiers hybrides compacts avec monture RF

 

Canon vient de passer le cap en unifiant sa monture RF. Déjà proposée sur ses appareils photo full frame, elle équipe désormais deux appareils photo APS-C du constructeur japonais, les nouveaux Canon EOS R7 et EOS R10.

Canon EOS R7
Le Canon EOS R7 // Source : Canon

Et de trois ! Après les montures Canon EF et Canon M, le constructeur japonais d’appareils photo a annoncé ce mardi l’arrivée d’une nouvelle monture pour ses appareils photo à capteurs APS-C : la monture RF.

Celle-ci ne sera pas complètement étrangère aux utilisateurs de boîtiers et d’appareils photo full frame, puisque c’est déjà celle utilisée depuis 2018 par les appareils photo hybrides 24×36 du constructeur. Concrètement, cela signifie que les deux nouveaux boîtiers dévoilés ce mardi par Canon pourront fonctionner avec le parc optique RF déjà lancé ces quatre dernières années par le constructeur. Pour rappel, la firme proposait déjà 23 objectifs avec la monture RF, un chiffre qui passe désormais à 25 avec les deux optiques dévoilées en parallèle des deux nouveaux boîtiers APS-C. On y reviendra. Néanmoins, ce tournant marque également un point d’arrêt pour la gamme EOS M du constructeur et de la monture M, dédiée jusqu’à présent aux boîtiers hybrides APS-C, par la même occasion.

Du côté des nouveaux boîtiers, Canon dévoile donc deux nouveaux appareils photo hybrides avec capteur photo APS-C, le Canon EOS R10 et le Canon EOS R7. Si ces deux appareils reprennent la nomenclature des appareils full frame, il s’agit cependant bel et bien de boîtiers avec capteur APS-C, plus compacts et plus accessibles que les EOS R6, EOS R5 ou EOS R3.

Un Canon EOS R10 accessible

Le Canon EOS R10 se veut désormais l’entrée de gamme de Canon sur le segment des appareils photo à objectif interchangeable, prenant le relève des anciens reflex EOS 70D et EOS 80D. Il est doté d’un capteur APS-C de 24,2 mégapixels sans stabilisation, d’un processeur d’images Digic X, d’un mode rafale à 23 images par seconde avec obturateur électronique, d’une sensibilité de 100 à 32 000 ISO (51 000 ISO en mode étendu) et d’une vitesse d’obturation pouvant monter au 4000e seconde. Pour la vidéo, l’EOS R10 propose un mode de capture en 4K à 30p sans recadrage ou en 4K 60p avec crop. Notons par ailleurs que l’appareil peut fonctionner en vidéo sans limite de temps.

Canon EOS R10
Le Canon EOS R10 // Source : Canon

Le Canon EOS R10 se distingue surtout par son poids plume avec 429 grammes sur la balance, batterie et carte SD comprise. En terme d’ergonomie, il profite également d’un écran sur rotule à 280 degrés de 1,02 million de points. On va également retrouver un petit flash rétractable ainsi qu’une entrée micro — pas de sortie casque. Surtout, Canon a ajouté un bouton dédié à la méthode de mise au point — pour passer de la mise au point manuelle à la mise au point automatique. Cependant, contrairement aux autres boutons, cette touche n’est pas programmable.

Un Canon EOS R7 orienté vers l’action

De son côté, le Canon EOS R7 se veut un peu plus haut de gamme et cherche à succéder au Canon EOS 7D. Le boîtier est équipé d’un capteur APS-C mieux défini de 32,5 millions de pixels et avec stabilisation du capteur jusqu’à 8 stops. Canon propose par ailleurs une fonction originale, le niveau automatique. Concrètement, l’appareil est capable d’utiliser la stabilisation mécanique du capteur pour compenser de quelques degrés la prise de vue s’il détecte que le boîtier est légèrement penché au moment de la capture.

Concernant les caractéristiques du boîtier, l’EOS R7 se veut plus efficace que son cousin dans le domaine de la photo sportive ou animalière. Il profite ainsi d’une vitesse d’obturation pouvant monter jusqu’à 1/16000s en électronique et 1/8000s avec l’obturateur mécanique. Pour la vidéo, il propose cette fois un mode 4K 60p sans crop ainsi que l’enregistrement au format C-log 3.

Canon EOS R7 Fluid
L’écran du Canon EOS R7 // Source : Canon

Côté ergonomie, le Canon  EOS R7 propose cette fois une sortie casque en plus de la prise micro, un double logement pour carte SD UHS-II et un écran orientable de 1,62 million de points.

Deux objectifs APS-C à monture RF

En plus de ces deux objectifs, Canon lance ses premières optiques à monture RF conçues pour les capteurs APS-C. Il s’agit de deux zooms à ouverture variable, un objectif 18-45 mm (f/4,5-6,3) — équivalent 29-72 mm — et un objectif 18-150 mm (f/3,5-6,3) — équivalent 29-240 mm.

Ces deux objectifs sont bien évidemment utilisables avec les nouveaux EOS R7 et EOS R10, mais également avec les boîtiers full frame de Canon, moyennant un crop dans l’image. Les précédents objectifs du constructeur peuvent par ailleurs être utilisés avec les nouveaux boîtiers, mais, là aussi, avec un recadrage de 1,6x.

Canon EOS R10 Objectif 18-45 et 18-150
Le Canon R10 et les objectifs 18-45 et 18-150 // Source : Canon

Le Canon EOS R10 sera proposé à la fin du mois de juillet au prix de 979 euros sans objectif, à 1099 euros avec le zoom 18-45 mm et à 1379 euros avec le 18-150 mm. De son côté, le Canon EOS R7 sera disponible fin juin, nu à 1499 euros ou à 1899 euros avec l’objectif 18-150 mm. Par ailleurs, Canon va offrir une bague d’adaptation EF-RF au lancement des deux appareils pour permettre aux utilisateurs de reflex APS-C d’utiliser leurs propres objectifs.

Du côté des objectifs, le RF-S 18-45 mm f/4,5-6,3 IS STM sera disponible fin juin à 349 euros. Le zoom RF-S 18-150 mm f/3,5-6,3 IS STM sera disponible à la même période au tarif de 569 euros.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles