Google Duplex était la démo la plus impressionnante de la Google I/O 2018. Alors qu’il semblait s’agir d’un projet long terme, l’Assistant sera finalement en test dès cet été.

S’il ne fallait retenir qu’une seule annonce de la Google I/O 2018, ce serait probablement Google Duplex : la nouvelle capacité de Assistant à pouvoir appeler des restaurants ou des commerces à votre place, en ayant une conversation téléphonique naturelle. La démo lors de la conférence était tellement bluffante qu’elle a tout de suite généré des questions sur l’éthique et la transparence de ce nouveau service.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Une première démo ouverte à la presse

Les démos sur scène c’est très bien, mais ça ne permet pas vraiment de se rendre compte des capacités de l’Assistant en situation réelle. Google a donc invité une poignée de journalistes triés sur le volet pour tester une première version de Duplex. The Verge rapporte ainsi avoir assisté à des démos très convaincantes, avec une voix artificielle très proche de l’humain, notamment en imitant ses imperfections avec des « hmm » et des « heuu » dans les phrases.

Le site américain a noté que chaque appel de Google Duplex démarrait désormais avec des messages prévenants l’interlocuteur qu’il avait affaire à un robot et non un être humain au bout du fil.  Google teste plusieurs variations du message pour voir lesquels peuvent prévenir correctement tout en ne créant pas une gêne chez l’interlocuteur.

Dans son récit, le journaliste semble avoir été bluffé par le naturel de la conversation, le comparant à la vidéo diffusée sur YouTube. Duplex prend par exemple en compte des ordres du commerçant comme « attendez » ou « patientez » et y répond avec un « hmm » affirmatif, indiquant qu’il reste en ligne, sans brusquer l’interlocuteur.

Les tests de l’été à petite échelle

Google va déployer Duplex très doucement et avec beaucoup de précautions aux États-Unis. Il est question d’un déploiement en plusieurs étapes au cours de l’été et réservé à quelques utilisateurs. De même, l’Assistant ne sera compatible qu’avec quelques commerces partenaires de Google.

Dans un premier temps, il sera seulement possible d’interroger les commerces sur leurs heures d’ouverture les jours fériés, puis dans un second temps de réserver un restaurant, puis dans les salons de coiffure dans un troisième temps.

Google veut en particulier éviter les usages abusifs de son assistant, pour faire des farces ou plus simplement de fausses réservations. Reste à patienter pour voir un jour ce genre de service débarquer en France.