Microsoft travaille sur une nouvelle version de Edge, entièrement basée sur Chromium (Google Chrome). Nous avons pu nous procurer une préversion, et voici nos premières impressions.

En décembre 2018, Microsoft a créé la surprise en annonçant que Edge, le navigateur proposé par défaut sur Windows 10, basculerait bientôt sur une nouvelle version, entièrement basée sur Chromium. Cela signifie que Microsoft adopte la solution de Google, rapidement devenu leader du marché, et abandonne son propre moteur, hérité d’Internet Explorer, pour le grand public.

Cette nouvelle version de Microsoft Edge devrait être bientôt proposée au inscrits du programmer Insider correspondant. En attendant, nous avons pu tester une première préversion du navigateur.

Google Chrome avec l’interface Edge

Au premier lancement, on fait face à quelque chose à mi-chemin entre le Edge classique de Windows 10, et Google Chrome. La page d’accueil tout droit sorti de Bing nous rappelle que nous avons bien un navigateur de Microsoft sous les yeux.

On remarque en revanche le système de profil placé à côté de la barre d’adresse, qui vient tout droit de Google Chrome. Les paramètres ont également été complètement revus. Sur notre version, la synchronisation des comptes ne fonctionnait pas, mais elle devrait se faire avec un compte Microsoft, et non un compte Google.

L’un des aspects les plus importants d’un navigateur moderne est son système d’extension. Ici, Microsoft continue d’héberger sa propre boutique d’extension, mais ses dernières sont exactement les mêmes que sur Chromium. On espère que la firme saura ouvrir les portes de sa boutique, pour que les développeurs puissent facilement et rapidement publier les milliers d’extensions que l’on trouve aujourd’hui chez Google. Heureusement, les extensions essentielles sont déjà là et il est possible d’autoriser l’installation depuis d’autres boutiques, comme celle de Google.

Les outils de développement (F12) et le gestionnaire des tâches intégrés au navigateur sont exactement les mêmes que sous Google Chrome.

Des fonctions manquantes à la pelle

À la manière de Chrome, il est possible d’accéder à des paramètres cachés en accédant à l’adresse « edge://flags/ ». Sur cette page, on peut par exemple accéder à une première version du thème sombre du navigateur. Cela n’assombrit pas les pages visités, ou même les paramètres du navigateur, mais seulement la barre des onglets.

Certaines fonctions de l’ancien Microsoft Edge sont absentes de cette nouvelle version.  Il n’a par exemple pas d’options d’annotations des pages web, et le lecteur de PDF intégré est des plus basiques. Les possibilités de « mettre ces onglets de côté » ou d’afficher des images de prévisualisation pour les onglets ont également disparu.

Un navigateur prometteur

Après une petite session de navigation, ce nouveau Edge se montre à la fois fluide et stable. En ouvrant des pages web identiques, la consommation de RAM ne change pas trop selon nos constatations, entre le nouveau Edge et Google Chrome.

On espère que Microsoft ne tarder pas à rattraper ses manques et les intégrer à son navigateur. Avec le moteur de Chromium, la firme pourrait ainsi espérer faire de sa solution, le meilleur navigateur à avoir sous Windows 10. Après tout, pourquoi télécharger le Chrome de Google, si celui de Microsoft est déjà installé sur la machine ? De quoi enfin oublier le temps où l’on utilisait le navigateur de Microsoft uniquement pour télécharger celui de Google ou de Mozilla.

Nos autres images