Edge : vers une fonction participative pour limiter les requêtes de notification

Le crowdsourcing à la rescousse !

 

Avoir une idée de l’avis général pour tenter de ne plus embêter personne. Avec Edge, Microsoft travaille sur une nouvelle fonctionnalité de crowdsourcing permettant de limiter l’affichage des requêtes de notification en tenant compte de l’avis du plus grand nombre, site par site.

Les requêtes de notification vous ennuient ? Microsoft a une solution pour vous, mais vous devrez utiliser Edge

Les requêtes de notification vous ennuient ? Microsoft a une solution pour vous, mais vous devrez utiliser Edge // Source : Microsoft

Elles apparaissent sous la forme de petites fenêtres pop-up lorsque vous naviguez, souvent pour la première fois, sur un site web : les requêtes de notification sont dans le collimateur de Microsoft. Intempestives pour de nombreux utilisateurs, ces dernières devraient à l’avenir se faire plus pertinentes sur Edge. Pour la prochaine version de son navigateur, Microsoft semble en effet avoir trouvé une solution intelligente pour en limiter le nombre, sans pour autant les bloquer de manière systématique.

Cette solution est simple : faire appel au crowdsourcing pour déterminer, site par site, si l’affichage d’une requête de notification est avalisé par le plus grand nombre. Si c’est le cas, Microsoft considérera qu’elle est alors susceptible d’intéresser l’utilisateur, et lui permettra d’apparaître normalement à l’écran.

Une solution plus pertinente que le mode silencieux d’Edge

À l’inverse, et comme l’explique en détail Microsoft dans une note de blog, si une majorité d’utilisateurs ignore ou bloque une demande de notification, Microsoft collectera ces données afin d’empêcher qu’elle s’affiche pour de futurs utilisateurs. Un moyen efficace de faire le tri.

Edge : vers une fonction participative pour limiter les requêtes de notification

Comme le rappelle The Verge, Edge proposait jusqu’à présent un mode silencieux, actif par défaut. Ce dernier (représenté par une petite cloche à côté de la barre d’adresse) avait pour effet de bloquer d’office toutes les demandes de notification. Cette solution était, de l’aveu même de Microsoft, un peu trop radicale puisqu’elle avait tendance à empêcher l’activation de notifications même sur les sites pour lesquels de nombreux utilisateurs les auraient activés.

Pensé pour Edge sous Chromium, qui s’impose désormais sur Windows 10 en poussant son aïeul par-dessus bord, ce nouveau traitement des requêtes de notification (surnommé « demande de notification adaptative ») sera déployé après une phase de test sur Edge 88. Pour les utilisateurs qui souhaitent ne recevoir aucune notification (et qui se passent donc très bien de ces fenêtres), il sera possible de réactiver le mode silencieux en passant directement par les réglages du navigateur. Microsoft prévoit par ailleurs de bloquer automatiquement toutes les requêtes si l’utilisateur en bloque trois d’affilée.

Les derniers articles