Un an après la création de HMD Global, les cabinets d’analystes tirent un premier bilan du nouveau venu sur le marché des smartphones.

À la fin de l’année 2016, plusieurs anciens employés de l’industrie mobile européenne, venant de Nokia, Microsoft ou Orange principalement, ont crée HMD Global, un nouveau fabricant de smartphones. La nouvelle firme a rapidement acquis les droits de produire des mobiles et des smartphones sous la marque Nokia, pour en sortir six sous Android dès la première année.

Une jolie progression sur l’année

D’après le cabinet IDC, HMD Global aurait réussi à écouler 1,5 million de smartphones sous Android pendant la première moitié de l’année 2017. Des premiers chiffres intéressants, sachant qu’avant le mois de juin, la firme n’avait pas encore réussi à lancer la commercialisation de ses smartphones dans toutes les régions visées. On se souvient qu’il avait fallu attendre le milieu de l’été pour y avoir droit en France.

C’est d’ailleurs sans doute ce qui explique la très belle progression du groupe au troisième trimestre de l’année. Le cabinet Counterpoint Research rapporte que HMD aurait écoulé 13,5 millions de feature phones, les téléphones mobiles classiques, et 2,8 millions de smartphones. La firme aurait donc vendu près de deux fois plus de smartphones, dans un temps deux fois plus court (un trimestre contre une moitié d’année).

Ces chiffres placent HMD au 3e rang mondial pour les features phones, et au 16e rang pour le marché bien plus complexe des smartphones.

Pas de résultats officiels pour le moment

La société HMD Global n’étant pas une entreprise cotée en bourse, elle n’a pas l’obligation de divulguer ses résultats trimestriels et a choisi de ne pas le faire. Seuls les cabinets d’analystes peuvent donc donner une idée des résultats des ventes de Nokia sur le marché des smartphones.

À lire sur FrAndroid : Qui est HMD, l’entreprise qui se cache derrière le retour de Nokia ?