Contrairement à ce qu’il a pu annoncer sur scène avec une slide de présentation très explicite, OnePlus ne sera pas le premier à intégrer le Snapdragon 855 de Qualcomm.

Crédit : OnePlus (image modifiée)

Qualcomm organise cette semaine un événement à Hawaii pour présenter le Snapdragon 855, une puce haut de gamme qui devrait équiper les meilleurs smartphones de 2019. Face à Apple et Huawei qui développent leurs propres puces, Qualcomm a tenu à rappeler qu’il était entouré par de nombreux partenaires, dont OnePlus.

Sur scène, le constructeur de smartphones chinois a annoncé que le prochain fleuron de OnePlus en 2019 serait le premier à intégrer un Snapdragon 855. Cette affirmation laissait penser que OnePlus serait le premier du marché, ce ne sera pas le cas. Une vraie erreur de communication.

Erreur de traduction

Des représentants de OnePlus ont en effet confirmé au site Endgadget que la marque serait « parmi les premières », mais pas la première à utiliser la puce de Qualcomm. C’est logique puisque le calendrier habituel de OnePlus veut que son smartphone sorte plutôt au milieu de l’année, plusieurs semaines ou mois après les fleurons de Samsung, Sony, HTC ou LG.

Cet imbroglio tirerait son origine d’une erreur de traduction de la présentation de Pete Lau, rédigée en chinois, puis traduit en anglais par quelqu’un dont l’anglais n’est pas sa langue natale. Le plus étonnant dans cette affaire est bien que Pete Lau a répété cette erreur plusieurs fois durant des interviews avec la presse, après la conférence.

Premier du marché occidental ?

Plusieurs théories peuvent être imaginées. Premièrement, avec cette déclaration, Pete Lau voulait peut-être annoncer que le fleuron 2019 de OnePlus serait le premier du constructeur chinois à intégrer le Snapdragon 855. Cela parait toutefois peu probable, car cette intégration est une évidence, OnePlus ayant l’habitude d’utiliser la meilleure puce Qualcomm disponible avec ses appareils.

Autre théorie, plus crédible, Pete Lau fait référence à un marché très spécifique pour dire que OnePlus sera premier. Alors que Xiaomi semble bien déterminé à proposer le premier smartphone équipé du Snapdragon 855 en Chine, OnePlus se concentre peut-être, comme à son habitude, sur une sortie internationale de son fleuron.

Quoi qu’il en soit, OnePlus ne sera pas le premier ce coup-ci. Notre article d’origine, qui affirmait le contraire en se basant sur la conférence de Qualcomm où Pete Lau était invité, a bien sûr été rectifié.