Samsung vient d’investir dans une entreprise chinoise spécialisée dans le deep learning. Un pas de plus vers l’amélioration de Bixby ?

L’intelligence artificielle devient le nerf de la guerre de toutes les entreprises visant le marché High-Tech. Toutes veulent nous vendre leurs assistants personnels et autres services capables de savoir avant nous ce dont nous avons besoin ou envie. Sur la ligne de départ, on retrouve bien sûr les grands acteurs de la Silicon Valley comme Google, Apple ou Facebook, mais aussi le géant coréen aux multiples casquettes, Samsung.

Un investissement stratégique

Ce dernier vient tout juste « d’investir significativement » selon le Korea Herald dans la start-up chinoise DeePhi Tech. Le montant n’a pas été révélé, mais est qualifié de « considérable ».

Les sources du média coréen indiquent cependant que cette dépense pourrait être politique plus que stratégique. Samsung aurait en effet misé sur cette start-up plutôt qu’une autre, non pas pour ses prouesses techniques, mais parce que le gouvernement chinois souhaite favoriser les entreprises locales spécialisées dans l’intelligence artificielle. De quoi permettre à Samsung d’avoir un pied sur l’un des marchés les plus rentables du monde.

L’IA au cœur de la Tech

Quelles que soient les raisons de ce choix, il ne fait cependant aucun doute que Samsung mise gros sur l’IA. C’est le second investissement de la firme de Séoul dans le domaine en un an. En octobre 2016 déjà, Samsung s’alliait à d’autres bons samaritains pour investir 30 millions de dollars dans le développement de la start-up anglaise Graphcore.

Un Bixby plus complet et reposant sur une puce dédiée ?

Tous ces investissements pourraient permettre à Samsung de trouver de précieux alliés dans le développement de Bixby, son assistant personnel intelligent qui commence à arriver sur d’autres appareils que nos smartphones. DeePhi Tech propose notamment un kit de développement de deep learning reposant sur un réseau neuronal afin d’accélérer ses utilisations, mais aussi une puce matérielle capable de reconnaissance vocale instantanée, ce qui n’est pas sans rappeler le NPU (Neural Processing Unit) du Kirin 970 ou encore la démonstration que Google a fait de ses Pixel Buds.

Comment Samsung arrivera-t-il à assembler tous ces investissements pour rendre ses produits meilleurs ? En quoi cela va-t-il simplifier notre quotidien ? La sécurité de nos données sera-t-elle respectée ? Tant de questions qui risquent malheureusement de rester encore quelques mois, voire quelques années, sans réponse.

À lire sur FrAndroid : Faut-il avoir peur de l’intelligence artificielle ?