Les écrans flexibles promettent d’être l’une des grandes tendances sur ces prochaines années. Samsung pourrait en profiter pour revoir le principe de ses écrans « Edge », en les faisant épouser les côtés jusqu’à rejoindre le dos de ses futurs smartphones. 

Il est tout naturel que les smartphones, particulièrement sur le haut de gamme, commencent à tous se ressembler un brin. Sur un format si petit, et en voulant répondre aux demandes de tous les consommateurs, ils sont condamnés à respecter de grandes tendances sans avoir énormément de marge de manœuvre.

Certains constructeurs ont tout de même réussi dans ce contexte à se démarquer. Et c’est notamment le cas de Samsung, qui avec ses écrans « Edge » incurvés sur les côtés a réussi à s’offrir un identificateur esthétique majeur que peu d’autres smartphones possèdent encore. Après l’Infinity Display des Galaxy S8 et Note 8, cette formule pourrait encore évoluer.

Samsung dépasse les bords

Un nouveau dépôt de brevet repéré par LetsGoDigital nous indique en effet que la marque réfléchit à aller plus loin que simplement occuper ses bords. Elle réfléchirait tout simplement à des bords arrondis intégralement enveloppés par ses écrans.

La touche la plus intéressante de ce dépôt de brevet n’est autre que ses indications. En effet, plus que de décrire un concept, il décrit aussi la méthode de fabrication de ce type d’écran, donnant la sensation que le brevet décrit moins un concept qu’une mise en production future.

A fortiori, le brevet indique que ce changement offrirait une « prise en main améliorée » et surtout une « expérience utilisateur novatrice ». Samsung doit avoir de la suite dans les idées pour ses écrans Edge.

Une évolution bien sentie

Comme toujours, gardons en tête qu’un brevet n’est qu’une indication d’une direction potentiellement prise par un constructeur, et non preuve du futur de ses appareils. Toutefois, cette évolution pourrait faire sens.

Avec l’arrivée des écrans Edge, certains utilisateurs se sont plaints d’une prise en main diminuée, faute d’une forme aplatie pas nécessairement très appréciée et de pressions accidentelles sur l’écran. Avec un tel design, le constructeur pourrait arrondir ses tranches, les rendant plus agréables en main, tout en gérant plus précisément les zones mortes de sa couche tactile.

On ne sait toutefois pas vraiment quelle utilité tout cela pourrait avoir pour l’utilisateur final. Si ce n’est augmenter la diagonale de l’écran sur le papier, enrouler sa dalle autour de ses smartphones n’a rien de très pratique pour quiconque voudrait visionner des vidéos. Gageons que Samsung sait ce qu’il fait.

À lire sur FrAndroid : Pourquoi il ne faut plus seulement se fier à la taille d’un écran de smartphone