Samsung a dévoilé son nouveau capteur photo ISOCELL Slim 3P9 de 16 mégapixels. Outre ses excellentes capacités, c’est son côté plug & play qui le fait sortir du lot en promettant d’accélérer la production des smartphones s’en équipant.

Samsung n’est pas que simple fabricant de smartphones : il est également connu pour ses nombreux composants, ses mémoires et aussi ses fonderies. Qualcomm le sait bien, puisqu’il fait appel au Coréen pour produire ses derniers Snapdragon 845.

Ceci étant, la marque est aussi présente dans le domaine des composants photo pour smartphones, bien que Sony soit la marque la plus réputée sur ce marché précis. À ce titre, il vient de présenter un nouveau capteur 16 mégapixels ISOCELL, le Slim 3P9, qui a une particularité très intéressante.

Le Samsung Slim 3P9 s’installe vite

En soi, le capteur semble très bon sur le papier avec ses 16 mégapixels et ses pixels de 1µm. Avec la technologie Tetracell, il peut également combiner 4 pixels adjacents afin de recevoir plus de lumière, une technique déjà utilisée notamment par le Huawei P20 Pro. Ce faisant, il pourrait passer à l’avant et permettre des pixels de 2µm (en baissant le nombre de mégapixels). Il s’équipe également du PDAF et d’une stabilisation logicielle se basant sur le gyroscope.

Surtout, la particularité de ce capteur est d’être livré clé en main avec un module préoptimisé et tous les composants dont ont besoin les constructeurs. Il suffit donc de le brancher… et le tour est joué, ce qui promet d’accélérer sensiblement la production des smartphones l’intégrant.

Si la solution plug & play ne vise pas le haut de gamme, elle pourrait être plus qu’intéressante pour les constructeurs sur le milieu voire l’entrée de gamme qui pourront ainsi se concentrer sur d’autres tâches et optimiser leurs coûts. Disponible dès maintenant, nous devrions le voir apparaître d’ici la fin de l’année.