Samsung a de nouveau affiché sa volonté de devenir le premier constructeur à commercialiser un smartphone pliable. Et DJ Koh, en charge de la division mobile de l’entreprise, de confirmer un lancement qui n’est « plus très loin ».

La guerre de communication entre Huawei et Samsung est à son paroxysme. Les deux concurrents, qui se livrent à une bataille sans relâche depuis plusieurs années, tant sur les parts de marché que sur les avancées technologiques, ne cessent de se chamailler sur l’une des prochaines innovations du secteur de la téléphonie mobile : les écrans pliables. Véritable révolution ou simple tendance, les deux meilleurs ennemis mettent les bouchées doubles pour devenir le premier constructeur à commercialiser un appareil de ce type.

« Nous ne voulons pas rater la première place »

À ce beau duo s’ajoute également LG, Oppo et ses quatre brevets de smartphones flexibles, sans oublier Apple, dont le calendrier prévoit un iPhone pliable d’ici 2020. Bref, les acteurs du secteur n’hésitent pas à se positionner sur le créneau. Et certains, comme Huawei et Samsung, en ont donc fait une priorité. La multinationale sud-coréenne a d’ailleurs contre-attaqué à l’occasion d’une conférence de presse, quelques semaines après la sortie médiatique de Huawei, bien décidé lui aussi à vendre le tout premier téléphone pliable du monde.

LG et son exemple de smartphone pliable

Ainsi, la présentation d’un smartphone pliable Samsung ne serait « plus très loin », a déclaré DJ Koh, en charge de la division mobile du groupe. Avant d’ajouter : « Nous nous focalisons sur l’intégration des innovations préférées des utilisateurs, plutôt que de devenir le premier à sortir une technologie. En revanche, concernant les téléphones pliables, nous ne voulons pas rater la première place », peut-on lire sur SamMobile.

Huawei vs Samsung : une bataille d’égo avant tout

SamMobile nous apprend également que la compagnie asiatique aurait effacé de nombreux obstacles, parvenant ainsi à créer un produit résistant et de qualité. Selon les rumeurs, le chaebol coréen pourrait ainsi présenter un produit final au début de l’année 2019, en sachant que le Consumer Electronics Show 2019 (Las Vegas) se tiendra en janvier, et le Mobile World Congress (Barcelone) fin février. Si tel est le cas, des fuites pourraient confirmer la nouvelle quelques semaines avant les événements sus-cités.

Sortir une technologie pour sortir une technologie : c’est exactement ce que ne souhaite pas voir la communauté. Se targuer d’être la première firme à fournir une nouvelle solution innovante est certes louable, mais n’assure en rien son succès. Au contraire. On se souvient du lancement précipité du Galaxy Note 7 et de ses graves conséquences. Espérons donc que ce duel d’égo livré par Huawei et Samsung n’entraîne pas un désastre technologique, au prix d’un désintérêt total des consommateurs.