La PlayStation 5 est en cours de développement en interne chez Sony, mais rien n’est encore connu sur la future console. Cependant, IGN a repéré le dépôt d’un brevet pointant vers une rétrocompatibilité complète des anciennes consoles Sony : la PS4, la PS3, la PS2 mais aussi la PS1.

Bien que beaucoup prédisaient leur mort prochaine, les consoles de jeu vidéo ont bien prouvé leur résistance sur leur dernière génération. La Nintendo Switch s’envole en deux ans d’existence, quand la PS4 ne cesse de battre des records.

Cependant, la génération Xbox One / PS4 ne va pas tarder à toucher à sa fin. Naturellement, la relève est en cours de développement en interne, et nous ne connaissons que peu de choses sur elle. IGN a cependant réussi à déterrer une information très intéressante, qui pourrait être liée à la future PS5.

La PS5, émulateur ultime des consoles Sony

Il s’agit d’un brevet publié par Sony le 31 janvier 2019. Celui-ci décrit un nouveau système logiciel permettant à une plateforme de lire les jeux des anciennes générations sans aucun problème.

Quand bien même l’appareil est souvent plus puissant que la génération qu’il tente d’émuler, la difficulté est toujours de faire correspondre les bonnes ressources aux bons endroits. Selon l’architecture de la plateforme à émuler, cela peut devenir bien compliqué : on pense notamment à la PS3 et son processeur CELL qui a toujours posé problème aux développeurs.

Ici, le système imiterait parfaitement les anciennes générations de console, permettant de lancer n’importe quel jeu en leur faisant croire qu’ils tournent sur leur plateforme d’origine. Toutes les consoles de salon Sony des générations précédentes seraient concernées, à savoir la PS4, la PS3, la PS2 et la PS1.

Le brevet en lui-même n’est cependant pas forcément lié à la PS5 elle-même, et ne décrit qu’une nouveauté logicielle. Ceci étant, il serait étonnant qu’un argument marketing aussi fort ne soit pas utilisé pour vendre la prochaine console de Sony.

Avant tout destiné au dématérialisé

Ne vous imaginez toutefois pas insérer vos anciens jeux PS2 dans votre PS5 et les lire sans le moindre problème. Si c’est une possibilité, il est plus probable que Sony travaille sur ce système pour le bien de son magasin en ligne : le PlayStation Store.

Celui-ci fournit déjà la possibilité de jouer à des jeux PS2 par le biais d’un émulateur maison, mais les titres ayant été convertis sont relativement rares. On peut également penser que le PlayStation Now, son service de cloud gaming, en profitera en priorité : il permet déjà de jouer à des jeux PS4 et PS3 sur PS4, PC et macOS.

De même, Sony dépose souvent des brevets de la sorte, mais cela ne veut pas pour autant dire que la fonctionnalité liée sera bientôt disponible… ni même qu’elle sortira, tout court. Mais face à une Xbox One qui a réussi à gagner en popularité depuis la mise en place de la rétrocompatibilité Xbox 360 et Xbox première du nom, il paraît improbable que Sony ne réponde pas.