Le Redmi K20, premier smartphone sous Snapdragon 855 de la marque aux tarifs accessibles, continue son teasing en affichant son score AnTuTu. Et le moins que l’on puisse dire est qu’il est impressionnant, peut-être même un peu trop.

Redmi est devenu sa propre marque cette année, et veut désormais créer des smartphones au prix abordable en son propre nom. Xiaomi soutient toujours l’entreprise bien sûr, mais elle volera maintenant de ses propres ailes.

Depuis, l’entreprise avait annoncé vouloir créer un smartphone avec un Snapdragon 855. Récemment, nous avons appris que celui-ci s’appellerait officiellement le Redmi K20. Le teasing continue en attendant l’annonce.

Score AnTuTu impressionnant pour le Redmi K20

En effet, le manager de Redmi Lu Weibing a posté sur Weibo une capture d’écran d’un test du benchmark AnTuTu effectué sur le futur appareil. On peut y découvrir son score, s’élevant à 458 754 points.

Impressionnant, n’est-ce pas ? Peut-être même un peu trop. En effet, le OnePlus 7 Pro enregistrait lors de nos tests un score de 373 182, quand le Xiaomi Mi 9 arrivait à 370 355 points.

Trop beau pour être vrai

Comment expliquer une différence de près de 100 000 points entre ces appareils ? C’est simple : un overclocking très efficace du CPU et du GPU pourrait permettre un tel bond en avant, avec un système de refroidissement actif puissant ou un refroidissement liquide très efficace pour compenser la chauffe de l’appareil. Sur la capture d’écran, on peut d’ailleurs constater que le CPU n’est qu’à 40°C, ce qui est plus qu’honorable.

Tout va bien alors ? Absolument pas : ces explications sont valables pour un ordinateur, et non un smartphone. Encore moins lorsque celui-ci vise un prix abordable. En l’état, une telle différence est tout simplement impossible, à moins d’un usage de sorcellerie de la part du constructeur.

On penchera plutôt pour une feinte afin de booster les scores AnTuTu : le marché est connu pour ce genre de magouilles après tout. Si l’on ne doute pas que le Redmi K20 sera intéressant, il aurait été appréciable qu’il évite les écueils de ce genre de communication à l’éthique plus que discutable.