Une voiture autonome d’Uber en cours de test a percuté une femme qui n’a pas survécu à cet accident. Ce drame porte un énorme préjudice à la technologie censée révolutionner les transports.

 

Une voiture autonome d’Uber en test a renversé une femme aux États-Unis. La victime de 49 ans n’a pas survécu à ses blessures. Dans le secteur des voitures autonomes, c’est la première fois qu’un accident entraîne le décès d’un piéton.

Ce drame vient donc sérieusement remettre en cause cette technologie censée révolutionner le monde des transports en apportant plus de sécurité sur les routes. L’accident a eu lieu dans la ville de Tempe en Arizona. La victime marchait sur le trottoir avec son vélo avant de traverser la route à quatre voies en dehors du passage clouté.

Tests interrompus

C’est à ce moment-là que le SUV Volvo XC90 d’Uber l’a heurté. La police ne sait pas encore quelle distance séparait le véhicule de la femme au moment où celle-ci a commencé à traverser la route, mais ni le système de la voiture ni le technicien à bord n’ont pu éviter l’impact.

L’entreprise de VTC a rapidement indiqué qu’elle interrompait les tests de ses voitures autonomes et indique vouloir coopérer avec les autorités.

Cet accident écorne évidemment l’image d’Uber, mais au-delà de cela, c’est le secteur des voitures autonomes tout entier qui est concerné. L’enquête débute à peine, mais on peut déjà penser que de nombreux éléments vont être revus dans les protocoles de tests automobiles.

Et si les autorités concluent que la voiture est fautive dans cet accident, la révolution des transports promise dès l’horizon 2020/21 sera fortement compromise.

À lire sur FrAndroid : Les voitures autonomes d’Uber interdites à San Francisco après deux incidents