La conception presque finale de la M-Byte a été révélée au CES à Las Vegas, on a pu y découvrir une version évoluée du tableau de bord dominé par un écran XXL de 48 pouces ainsi qu’un écran tactile monté sur le volant. Embarquez avec nous dans le SUV électrique Byton M-Byte.

Actuellement, la Tesla Model 3 est la voiture électrique la plus en vue. Cette voiture est fondamentalement un gadget roulant contrôlé par un écran tactile de 15 pouces monté au centre. Ce qui semble être une rupture technologique symbolique dans le monde de l’automobile n’est que le début d’une toute nouvelle ère.

Au CES 2019, nous avons pu découvrir la conception presque finale de la M-Byte, avec la version évoluée du tableau de bord dominé par un écran XXL de 48 pouces ainsi qu’un écran tactile monté sur le volant. Cette marque chinoise inconnue au bataillon était déjà présente à l’édition 2018 du CES. La M-Byte est une des trois voitures électriques qui seront commercialisées par Byton. D’après Kirsten Brightfeld, un de ses dirigeants, c’est de la SF. Vous allez voir, ce n’est pas de la science-fiction, mais ça y ressemble fortement.

Le tableau de bord de la M-Byte est dominé par un écran de 48 pouces

La M-Byte mesure 4,85 mètres de long, 1,94 mètre de large et 1,65 mètre de hauteur avec des roues de 22 pouces. À l’avant de la voiture, de minces phares à LED constituent ce que Byton appelle une « surface intelligente ». Au lieu de poignées de porte, cette voiture comporte des caméras de reconnaissance faciale qui vérifient les données biométriques et déverrouillent la porte uniquement aux utilisateurs autorisés.

Aucune poignée de porte, vos données biométriques sont votre clé

Intéressons-nous à ce fameux écran. Le Shared Experience Display incurvé fait 48 pouces de diagonale et domine totalement le tableau de bord. Il a été conçu par Faurecia, un groupe français leader dans l’ingénierie et la production d’équipements automobiles. Ce dernier a également créé la plateforme logicielle. L’ensemble du système fonctionne sur une version modifiée d’Android et se nomme Byton OS.

Cet écran a été renforcé pour résister aux chocs en cas d’accident, il se contrôle par la voix, mais aussi grâce à un pavé tactile de 8 pouces dans la console centrale. L’interface de l’écran est divisée en trois sections : les informations sur le conducteur, la navigation et le multimédia. On peut voir sur chaque extrémité le rythme cardiaque en temps réel des deux passagers avant.

L’écran XXL est également utilisé pour afficher des images provenant de trois caméras orientées vers l’arrière : deux remplacent les rétroviseurs, tandis qu’une troisième est montée à l’arrière de la voiture. Comme sur nos smartphones, la luminosité et la couleur de fond de l’affichage s’ajuste automatiquement aux conditions d’éclairage. Deux autres écrans sont installés sur les sièges arrière pour les passagers. Des digireants de Faurecia nous ont certifié que l’ensemble de la plateforme et de son intégration respecte les normes de sécurité mondiales.

L’écran tactile de 7 pouces dans le volant repose légèrement vers le haut pour laisser la place à un airbag. Des boutons physiques ne seront utilisés que lorsque la loi l’exige, par exemple pour activer les feux de détresse, ils sont situés autour de l’écran.

La reconnaissance vocale permettra des commandes mains libres, Byton s’est associé avec Amazon pour intégrer l’assistant vocal AlexaLa reconnaissance faciale est également une fonctionnalité promise, elle permettra d’identifier le pilote pour charger des profils spécifiques. L’entreprise Bosch est d’ailleurs le partenaire pour la technologie de capteurs biométriques, et Aurora pour la technologie de conduite autonome.

Notez que la M-Byte comportera également des sièges avant à rotation vers l’intérieur, pour les sessions en mode autonome. La société prévoit de prendre en charge la conduite autonome de niveau trois au lancement, mais le modèle entrée de gamme n’intégrera pas cette option par défaut.

Byton a également révélé plus de détails sur le groupe motopropulseur (GMP) de la voiture. La puissance du M-Byte sera stockée dans des batteries lithium-ion modulaires qui font partie du châssis du véhicule, avec des capacités promises de 71 kWh et de 95 kWh. Byton déclare que la voiture aura une autonomie de 400 kilomètres, et 520 kilomètres avec le pack de batterie amélioré.

L’intérieur de la BMW i8 coupé

Bien que la M-Byte soit considérée comme étant abordable, son premier prix équivaut au Model 3 de Tesla (environ 45 000 dollars), pourtant elle tient plus de la Model S. Son design est développé par des designers européens, qui lui ont donné une belle et fière allure. D’ailleurs, son designer nous vient de l’allemand BMW, Benoit Jacob, c’est ce qui explique que l’atmosphère est similaire à la BMW i8.

L’atmosphère est similaire à celle de la BMW i8

Il y aura deux configurations prévues, y compris un système à quatre roues motrices à 469 chevaux. Enfin, une berline et un monospace devraient suivre et utiliser la même plateforme.

Qui est Byton ?

Le nouveau constructeur de véhicules électriques Byton est présent dans trois pays, emploie environ 400 personnes et a des ambitions mondiales. Mais qui est Byton ? Après environ 18 mois passés dans l’anonymat en tant que Future Mobility Corporation, Byton affiche une identité globale. Est-ce une marque chinoise de véhicules électriques ? Un constructeur automobile allemand ou une startup de la Silicon Valley ? C’est un peu des trois.

Byton est une société basée à Nanjing, Jiangsu, en Chine. Son fondateur est Feng Leather, fondateur du plus grand concessionnaire automobile chinois China Harmony Auto Holding en Chine. Byton est dirigé par deux hommes : Kirsten Brightfeld, qui dirigeait la division BMW i, et par Daniel Kirchert, qui était le dirigeant de l’activité en Chine d’Infiniti (la division des voitures de luxe de Nissan).

Le nom Byton a plusieurs significations. En anglais, c’est un porte-manteau d’octets, c’est aussi lié à l’expression bytes on wheels pour exprimer que la voiture est un mélange des mondes automobile et d’internet. En chinois, les caractères utilisés pour écrire phonétiquement Byton signifient aussi adoration et résurrection, et il est censé être à la mode, inspirant et confiant.