La start-up californienne Lime a été contrainte de retirer l’ensemble de ses trottinettes électriques construites par l’un de ses fournisseurs, Okai, la faute à un problème de fragilité susceptible de casser le véhicule en deux.

Un mois de novembre noir pour la jeune pousse Lime, spécialisée dans la location de trottinettes électriques en libre service. Il y a moins de deux semaines déjà, le groupe américain a décidé, en urgence, de retirer un total de 2000 engins — construits par Segway Ninebot — des rues de Los Angeles, San Diego et Lake Taheo, aux États-Unis, en raison de risques d’incendie détectés sur les batteries. Une anomalie loin d’être prise à la légère par les dirigeants de la société.

Une fissure observée

Voilà maintenant qu’un second problème pointe le bout de son nez et commence à faire du bruit dans les médias français et outre-Atlantique. Signalé en septembre par un utilisateur de Reddit répondant au nom de « Ted_Z », un employé de l’entreprise chargé de recharger les batteries des trottinettes, le pépin technique n’aurait dans un premier temps pas alarmé la direction. En cause : une fissure observée au niveau du deck (la planche centrale) et de la fourche, susceptible de briser en deux le produit en cas de vitesse trop élevée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mr. Pickleface (@mister_pickleface) le

Après des photos publiées par l’intéressé, le Washington Post, en quête de réponses, n’a pas hésité à contacter la firme. Et cette dernière de répondre ce week-end : « Nous étudions les rapports selon lesquels les trottinettes conçues par Okai pourraient se briser, et travaillons aux côtés de la Consumer Product Safety Commission et des autorités internationales compétentes pour comprendre le fond de cette affaire », peut-on lire dans les colonnes du journal.

Un engin sur cinq concerné ?

Plus grave encore, « Ted_Z » estime que 20 % des trottinettes passées entre ses mains, soit une sur cinq, sont concernées par ce risque. Au regard de l’écho médiatique de cette nouvelle affaire, Lime devrait sans doute réagir dans les plus brefs et retirer l’ensemble de ses modèles construits par le fabricant chinois Okai. En sachant que ses engins filent jusqu’à 24 km/h, une chute à cette vitesse, qui plus est sur la chaussée, pourrait s’avérer extrêmement dangereuse pour les usagers.

À lire sur FrAndroid : Comment choisir sa trottinette électrique en 2018 ?