Pico 4 : ce casque de VR ultra-léger va faire de l’ombre au Meta Quest, on l’a essayé

 

La marque Pico dévoile son nouveau casque VR, le PICO 4. Ultra léger et mobile, il est annoncé à un prix accessible permettant de concurrencer le Meta Quest sur son terrain.

PICO 4 VR casque 4

Avec ses Meta Quest 1 et 2, anciennement Oculus, la société de Mark Zuckerberg a fait très fort. Vendu à des prix très accessibles, ces casques étaient également totalement autonomes, pas besoin d’un PC surpuissant pour les utiliser. Depuis, on attend le Meta Quest Pro, mais il promet un prix de vente très élevé qui va laisser sur le côté de nombreux utilisateurs.

Une opportunité parfaite pour le fabricant Pico qui peut aller là où Meta semble perdre de l’intérêt : celui du casque VR très grand public et bon marché. La marque a justement une proposition très intéressante et plus moderne que le Meta Quest 2. Voici le tout nouveau casque Pico 4. Nous avons pu l’essayer lors de la Gamescom de Cologne.

Vous ne connaissez peut-être pas cette marque, mais elle a été rachetée par ByteDance en 2021. ByteDance c’est l’éditeur à succès du réseau social TikTok.

Léger et bien pensé

Le casque Pico 4 utilise un nouveau design pour le « pancake », c’est-à-dire la couche entre l’écran et les yeux comprenant les lentilles. Résultat, on a un casque beaucoup plus fin et léger. Un poids plume annoncé à 295 grammes sans la sangle pour l’attaché à la tête. Ça se ressent immédiatement une fois le casque devant les yeux. Plus c’est léger, plus il sera simple de faire de longues sessions de réalité virtuelle.

Bonne nouvelle également pour les porteurs de lunettes de vue, puisque le Pico 4 prend en compte cet usage avec une entretoise spéciale incluse dans la boite.

PICO 4 VR casque 5

Devant les yeux, on aura le droit à deux écrans LCD offrant une définition de 2160 x 2160 pixels par œil, pour une fréquence montant à 90 Hz, c’est plus élevé que ce que propose le Meta Quest 2 (1832 x 1920 par œil).

Le casque est totalement autonome grâce à une puce Qualcomm Snapdragon XR2 utilisant le procédé de fabrication en 7 nm de TSMC. Elle est épaulée par 8 Go de RAM LPDRR4X et 128 à 256 Go de stockage UFS 3.0. La batterie de 5300 mAh promet 2 à 3 heures d’utilisation par session.

Parmi les caractéristiques supplémentaires à mentionner, il y a les quatre caméras à l’avant permettant de faire un suivi complet de l’environnement. En plus, Pico a également placé une caméra RGB de 16 mégapixels à l’avant et au centre de son casque. Vous pourrez donc voir votre environnement bien réel et en couleur en cas de besoin sans retirer le casque.

PICO 4 VR casque 1

L’expérience VR ne serait pas complète sans les contrôleurs. Ici, Pico propose deux manettes relativement classiques et utilisant deux piles AA pour une autonomie annoncée de 80 heures par set. Le design est tout de même intéressant puisque l’arc de cercle formé par les capteurs infrarouges autour de chaque manette est très compact.

Si vous avez déjà joué avec un casque de VR, vous savez qu’il est souvent pénible de cogner les contrôleurs entre eux alors que l’on est en pleine immersion. Avec ce nouveau design, Pico permet de limiter grandement ce problème sans totalement le faire disparaitre. Pendant notre session, nous avons en effet pu constater que l’on pouvait rapprocher les manettes ce qui peut être très pratique pour saisir certains objets à deux mains.

Pour le reste on a tous les capteurs que l’on attend d’un casque de VR moderne : le suivi sur 9 axes pour le casque et sur 6 axes pour les contrôleurs grâce à un gyroscope.

Écosystème logiciel PicoOS et SteamVR

Le casque tourne sous PicoOS, un logiciel développé à partir d’Android avec une interface pensée pour la VR. Soyons honnêtes, cela semble très proche des codes de design et d’interface du Meta Quest. Au moins on retrouve un environnement assez familier.

C’est le point que l’on est impatient de parcourir lors de notre test. En étant leader du secteur, Meta s’assure d’avoir l’une des meilleures bibliothèques d’applications du marché. Du côté de Pico, on nous promet un Pico Store richement doté en jeux et applications de sport. Le bon point, c’est une connexion possible avec un PC pour récupérer SteamVR.

PICO 4 VR casque 6

Dans son communiqué, Pico met en avant plusieurs titres comme The Walking Dead Saints & Sinners Chapter 2 : Retribution ou Peaky Blinders The King’s Ransom. La marque annonce aussi des partenariats avec de fournisseurs de contenu VR comme Discovery ou Wave.

Notre rapide session de test

Nous avons donc pu essayer le Pico 4 pendant quelques minutes lors de la Gamescom. Évidemment cela ne vaut pas un test complet, notamment concernant l’autonomie et la fatigue sur le long terme à porter ce casque.

Pour autant, on doit avouer avoir été très convaincu par notre expérience. Le casque est léger et facile à installer devant le visage. Les manettes sont très bien reconnues dans l’espace et permettent comme promis d’être rapprochées sans s’entrechoquer. Sortir du périmètre délimité pour l’expérience déclenche le même genre de « gardien » que sur un Meta Quest, mais la caméra RGB à l’avant permet de réellement voir l’environnement devant nous dans ce cas de figure.

On a hâte de pouvoir tester plus longuement le produit pour se faire une meilleure idée de l’expérience utilisateur.

Prix et lancement en France

Le PICO 4 sera proposé à partir de 429 euros, soit 20 euros de moins que le Meta Quest 2. Si vous préférez ByteDance à Meta et Mark Zuckerberg, c’est peut-être une bonne alternative. Les précommandes seront ouvertes à partir du mois d’octobre dans de grandes enseignes comme Amazon.

PICO 4 VR casque 3

Les fans de la marque pourront précommander le PICO 4 dès le 23 septembre s’ils sont membres du programme Neo3 Link Beta.

Les derniers articles