L’entreprise chinoise Pico, pionnière en matière de casques de réalité virtuelle autonomes, a commercialisé un nouveau modèle stand-alone capable de rivaliser avec l’Oculus Go. Tout en renflouant ses caisses après avoir levé 24,7 millions de dollars en série A.

Crédit photo : Pico

Dans un contexte concurrentiel qui monte en puissance, les acteurs majeurs du secteur des casques de réalité virtuelle autonomes n’hésitent plus à réaliser des investissements conséquents. Résultats : de nouveaux produits voient rapidement le jour, faisant considérablement bouger les lignes. Le dernier cas en date n’est autre que Pico, société chinoise à l’origine des premières solutions stand-alones. La compagnie de l’Empire du Milieu s’était notamment illustrée à l’occasion du CES 2017 en présentant son tout premier dispositif.

Oculus Go vs Pico Goblin 2 : la bataille ne fait que commencer

Après avoir respectivement sorti le Pico Goblin puis le Pico Neo — le second étant un peu plus haut de gamme que le premier —, le groupe asiatique vient de frapper fort en commercialisant une toute nouvelle version améliorée du Pico Goblin, sobrement intitulée Pico Goblin 2. Publiée par le site Yivian et relayée par le très sérieux RoadToVR, cette nouvelle devrait ravir les fans de réalité virtuelle. Mais viendrait aussi ternir l’ambiance chez Facebook et Oculus, à l’origine eux aussi d’un casque autonome, l’Oculus Go.

Et pour cause, le Pico Goblin 2 se positionne légèrement au-dessus de son principal concurrent en termes de caractéristiques techniques :

  • Écrans : LCD
  • Définition : 2880 x 1660 pixels
  • Champ de vision : 101°
  • Taux de rafraîchissement : 75 Hz
  • Processeur : Qualcomm Snapdragon 835
  • RAM : 4 Go
  • Mémoire : 64 Go, 256 Go avec carte MicroSD
  • Compatibilité plateforme : Viveport et Vive Wave
  • Poids : 268 grammes
  • Accessoire : contrôleur 3DOF (Degrees of Freedom)
  • Caméra : caméra RBG nichée sur la face avant du casque
  • Prix : 2000 yuans (250 euros environ)

À titre de comparaison, le Go est équipé d’écrans LCD d’une définition de 2560 x 1440 pixels, d’un Snapdragon 821, couplé à 3 Go de RAM et d’un taux de rafraîchissement atteignant les 72 Hz. Le fait est que les deux meilleurs ennemis se positionnent sur des marchés différents : la Chine uniquement pour le Pico Goblin 2, le reste du monde pour l’Oculus Go. En revanche, la firme asiatique pourrait (et devrait) annoncer un lancement international de son nouveau bébé d’ici quelques mois. Mais devra pour ce faire élargir la liste des plateformes de contenus compatibles, pour l’heure cantonnée à Viveport et Vive Wave.

Détection 3D et réalité augmentée au programme

Et puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Pico a eu le plaisir de voir ses budgets d’investissement prendre une nouvelle dimension grâce à une levée de fonds en série A de 167,5 millions de yuans, soit environ 24,7 millions de dollars. Mené par GF Qianhe et GF Xinde Investment, et avec la participation de Jufeng S&T Venture Investment, ce tour de table permettra à l’entreprise de « poursuivre ses efforts dans les casques VR autonomes et également d’augmenter ses investissements dans les technologies de détection 3D ainsi que la réalité augmentée dans un futur proche », a annoncé le CEO Henry Zhou.