La 4G Box de Bouygues Telecom était-elle trop belle pour être vraie ? L’opérateur annonce devoir brider son quota mensuel à 200 Go par mois désormais.

Pour offrir un Internet fixe plus efficace aux zones peu peuplées, les box 4G sont de plus en plus envisagées par les opérateurs qui lancent tour à tour leurs offres. Si celles-ci ne sont pas dénuées d’intérêt, elles ont aussi leurs limitations.

Après avoir mis à jour sa 4G Box au milieu de l’année 2017 pour la rendre compatible 4G+, Bouygues Telecom semblait bien parti pour être l’un des meilleurs représentants de ce changement. Mais hélas, il se voit forcé de faire un petit pas en arrière.

La 4G Box de Bouygues est limitée par défaut

En effet, Benoît Torloting, directeur général adjoint de l’opérateur, a expliqué à l’AFP que l’abonnement se devait désormais d’être limité par défaut à 200 Go, avec débit réduit au-delà. Il explique : « la très grande majorité des usages de nos clients sont de 100Go maximum, pour plus de la moitié ils sont même de moins de 60Go par mois. Avec ces 200Go, nous pouvons maintenir des usages raisonnables tout en ayant la possibilité d’étendre l’offre sur un réseau qui doit être partagé« .

À l’origine, l’abonnement proposait Internet illimité. L’opérateur se réservait toutefois le droit de limiter la connexion à 200 Go (débit réduit au-delà) s’il constatait un abus d’utilisation de la plateforme. Désormais, cette règle est appliquée par défaut.

Intérêt limité

Si la facilité de prise en main de la box 4G n’est pas remise en question, ni son intérêt pour les personnes habitant en campagne n’utilisant que peu Internet… On peut y voir un signe clair que cette solution n’est tout simplement pas viable pour remplacer le déploiement de la fibre optique sur le territoire.

Or, ces box 4G, qui sont également proposées par NRJ Mobile entre autres, ont été envisagées en remplacement de la fibre par le gouvernement Macron une fois le retard du Plan France Très Haut Débit constaté. Que cette première limitation soit une mise en garde : mieux vaudra toujours une évolution coûteuse mais pérenne qu’une solution rapide mais limitée dans un cadre technologique.