139 ans après son lancement en France, le télégramme définitivement tire sa révérence. Largement surclassé ces dernières décennies par la téléphonie et Internet, il n’était utilisé qu’à de très, très rares occasions. Il n’avait d’ailleurs de l’invention du 19e siècle plus que le nom.

Il s’agit ici d’un montage et non du dernier télégramme en question

 

Mise à jour du 02/05/18 à 14h20 :

Le fameux « télégramme » a été envoyé par un Community Manager d’Orange pour marquer la fin du service Télégramme d’Orange, qui n’a plus grand chose en commun avec l’invention originale. L’homme en question a d’ailleurs tenu à le préciser sur Twitter, en avouant que l’image qui fait le tour des médias français n’est qu’un (grossier) montage d’un ancien télégramme.

 

Article original :

Le dernier « télégramme » français de l’Histoire a été envoyé ce lundi 30 avril 2018 à 23h59 par Orange -STOP- Cette interruption intervient 174 ans après le tout premier télégramme envoyé par Morse, le 24 mais 1844 -STOP- En France, le service avait été lancé en 1879 -STOP- Une page se tourne définitivement dans l’Histoire de la télécommunication -STOP et FIN

Télégramme dépassé, mais télégramme encore utilisé

Bien que totalement délaissé par le grand public, le télégramme était encore parfois utilisé chez certains professionnels, comme quelques entreprises de transport et autres tribunaux, puisqu’il peut servir de pièce officielle à la justice. Une poignée de particuliers, probablement nostalgiques, les utilisaient encore pour des faire-part de mariage ou de décès par exemple. Mais ces usages sont devenus au fil des années bien trop marginaux.

Le service, assuré par Orange jusqu’à son arrêt, était bien différent de ce qu’il était à la fin du 19e siècle. Il fallait en effet appeler un numéro gratuit et dicter son message à un téléconseiller, qui s’occupait de le recopier et de l’envoyer. Il était également possible de faire la demande sur Internet.

Déjà délaissé à l’étranger

Cet abandon du télégramme intervient des années après ce même abandon dans d’autres pays. Aux États-Unis, par exemple, les services ne sont plus assurés depuis 2006, soit il y a déjà 12 ans. Plus récemment, à la toute fin 2017, ce sont nos amis belges qui avaient abandonné le télégramme, qui était assuré jusqu’alors par l’opérateur Proximus.

Ainsi, le mot STOP n’aura jamais été aussi pertinent pour qualifier le télégramme.

À lire sur FrAndroid : Surprise, Orange a le meilleur réseau et Free le pire