Test du Roccat Torch : un microphone accessible et très complet

Taillé pour le streaming

 

Le streaming a le vent en poupe et les constructeurs l’ont bien compris. C’est donc au tour de Roccat de proposer un microphone à destination des streamers. Le Roccat Torch se présente comme un microphone USB très complet et on vous dit tout à son sujet dans ce test complet !

Roccat Torch

Source : Édouard Patout pour Frandroid

Proposé au tarif plutôt abordable de 99 euros, le Roccat Torch entend bien convaincre les joueurs désireux de se lancer dans le streaming ou d’améliorer la qualité de leurs échanges avec leurs camarades de jeu. Partons à la découverte de ce nouveau venu qui cache quelques surprises…

Un air de famille et de bonnes idées

À la sortie de la boite, le Roccat Torch détonne de ses concurrents grâce à son pied très imposant qui sert de console de mixage complète. Très logiquement, le microphone en lui-même s’installe au centre de cette console grâce à un pas de vis standard installé sur une rotule.

Cette rotule permet logiquement de donner un peu de liberté dans l’orientation du microphone. De plus, le pas de vis standard choisi par Roccat permettra de monter le Torch sur n’importe quel bras du marché.

Roccat Torch

Source : Édouard Patout pour Frandroid

Le micro est construit en métal et propose un design simple et moderne à la fois. À l’inverse de certains modèles déjà testés, Roccat a fait le choix de proposer un microphone plutôt « plat », et non cylindrique. Une large grille métallique recouvre les deux faces du microphone et abrite également un filtre anti-pop intégré.

En plus de l’éclairage RGB intégré, le Roccat Torch dispose d’un astucieux système de coupure de la captation grâce à un détecteur de mouvement. Si HyperX avait fait le choix d’utiliser un bouton sensitif, Roccat va plus loin en supprimant complètement le contact avec le microphone pour le couper. On en reparle un peu plus loin dans le test…

Roccat Torch

Source : Édouard Patout pour Frandroid

Là où le Roccat Torch se démarque vraiment, c’est au niveau de son pied qui fait donc office de platine de mixage. Ici, on retrouve les mêmes codes de design que sur les claviers Magma et Pyro, avec une plaque effet métal brossé et un cerclage en plastique strié pour parfaire le tout.

Nous détaillerons les différents boutons et leur fonction un peu plus loin dans le test et allons nous concentrer pour l’instant sur la connectique intégrée. Le Torch dispose donc d’une connectique USB type C (directement sur le micro). Un câble tressé très court est fourni dans la boite pour raccorder le microphone à sa base.

Roccat Torch

Source : Édouard Patout pour Frandroid

Un deuxième câble est logiquement présent pour raccorder cette fois-ci le pied à l’ordinateur. Celui-ci est également tressé et d’une longueur adaptée pour un bon positionnement du Torch proche de l’utilisateur. Un troisième câble est également fourni et servira uniquement lorsque le microphone est utilisé sur un bras.

L’idée est ici d’installer le micro sur le bras, d’utiliser ce troisième câble pour le relier à sa base qui, elle, reste connectée au PC. Ainsi, on profite de la liberté du bras tout en conservant la fonctionnalité de la base de mixage. À noter également que le Torch ne peut pas être utilisé sans sa base.

Roccat Torch

Source : Édouard Patout pour Frandroid

Le Roccat Torch est donc un microphone très bien construit et surtout de façon intelligente. Il va plus loin que la plupart de ses concurrents sans oublier de rester compatible avec les bras de micro, qui sont chers aux streamers. S’il n’est pas aussi attrayant visuellement que nombre de ses concurrents, les adeptes de la marque ne devraient pas être dépaysés.

De nombreuses fonctionnalités accessibles sans pilote

Comme la plupart de ses concurrents fonctionnant en USB, le Roccat Torch ne nécessite aucun pilote au niveau du système. Il faut comprendre par là que le micro est utilisable directement lorsqu’il est connecté à la machine, sans nécessiter d’installation supplémentaire.

Malgré cela, et grâce à sa base de mixage intégrée, le Torch profite de fonctionnalités complètes, à commencer par un triple choix du mode de captation. Le microphone pourra donc fonctionner en cardioïde, pour la captation de la voix, mais également en stéréo, pour les amoureux de l’ASMR. On dispose enfin du mode « whisper », censé améliorer la captation lorsque l’on parle tout bas.

Roccat Torch

Source : Édouard Patout pour Frandroid

Le potentiomètre central est dédié au contrôle du volume du retour audio obtenu via la prise jack présente à l’arrière. Un appui sur ce dernier permet également de couper la captation. La captation peut donc également être coupée grâce à un geste latéral effectué au-dessus du microphone. Une excellente fonctionnalité, qui fonctionne globalement bien et évite de toucher le Torch pour couper la captation.

Enfin, un dernier potentiomètre permet d’ajuster le gain du microphone en fonction des besoins. Notez qu’en plus de la connectique, la partie arrière de la base accueille quelques boutons permettant de régler la sensibilité du capteur de mouvement ainsi que de modifier l’intensité de l’éclairage RGB (ou le couper complètement).

Roccat Torch

Source : Édouard Patout pour Frandroid

L’éclairage RGB a justement une place importante dans le fonctionnement du Roccat Torch, puisqu’il est dynamique et réagit aux actions de l’utilisateur. Ainsi, lorsque le microphone est utilisé par une application, les bandes lumineuses latérales s’illuminent et l’inscription « Live » s’affiche sur la base. La hauteur de ces bandes lumineuses s’adapte également au gain choisi à l’aide du potentiomètre dédié et leur couleur change en fonction de la directivité choisie.

De la même façon, lorsque le microphone est coupé, il s’illumine en rouge et affiche une icône spécifique sur la base. En dehors de ces affichages spécifiques, seul le logo de la marque présent en façade est illuminé.

Vous l’aurez compris, le Roccat Torch se montre très complet au niveau des fonctionnalités, et ce, malgré l’absence de pilote dédié. Cette absence n’est pas forcément dérangeante même si on aurait au moins aimé profiter d’un égaliseur.

Des performances sonores à la hauteur

Avant toute chose, on demande principalement à un microphone de proposer de bonnes performances sonores. On ne parle pas ici d’un microphone destiné à échanger avec vos compagnons de jeu, mais plutôt à capturer votre voix pour des vidéos ou du streaming.

Très logiquement, le Roccat Torch ne pourra pas rivaliser avec les microphones passifs qui nécessitent une installation audio dédiée qui fera logiquement grimper la facture. Tout comme le QuadCast S, le Torch est une solution clé en main, peu onéreuse et complète.

En pratique, le microphone de Roccat délivre de bonnes performances sonores et est capable de retranscrire la voix de façon claire et sans défaut majeur. Le rendu sonore manque un peu de chaleur et de volume, mais a au moins l’avantage de ne pas souffrir de sifflantes trop marquées.

Roccat Torch

Source : Édouard Patout pour Frandroid

De plus, le filtre intégré se montre efficace pour atténuer les « pops » provoqués par certaines consonnes. Il n’y aura donc pas de problème particulier à placer le micro en face et proche de la bouche. Comme souvent, le pied ne suffira pas à atténuer les vibrations en provenance du bureau et on recommandera donc logiquement l’utilisation d’un bras et d’une suspension dédiée.

En ce qui concerne les différents choix de directivité, le Torch se montre plutôt décevant en cardioïde puisqu’il a tendance à capter trop facilement les sons alentour sans se concentrer particulièrement sur la voix. En mode stéréo, la distinction entre les deux voix est plutôt convaincante même si pas exceptionnelle.

Enfin, le mode « whisper » a pour principal intérêt de proposer un gain supérieur aux autres modes et autorisera une utilisation du microphone dans des conditions où l’utilisateur ne peut pas trop pousser la voix. Un mode intéressant, même s’il a tendance à compresser légèrement la voix.

En pratique, le Roccat Torch délivre de bonnes performances sonores. Comme toujours, vous trouverez ci-dessous des extraits sonores enregistrés avec le microphone (gain à 50 %). Les extraits ont ici été normalisés à 0 dB pour faciliter l’écoute.

🎤 Captation normalisée en mode cardioïde

🎤 Captation normalisée en mode stéréo

Pour ce troisième extrait sonore, le microphone a été placé à environ 30 cm de la bouche, devant le clavier et l’ensemble reposait sur un tapis de souris. On constate que même en cardioïde, les frappes sur le clavier sont très audibles, de même que les vibrations transmises au bureau.

🎤 Captation normalisée en mode cardioïde avec frappe au clavier

Afin de vous donner un peu plus de « visibilité » sur le mode « whisper », vous trouverez également ci-dessous, deux autres extraits sonores, non normalisés et capturés avec le gain positionné à 50 %. On constate donc un boost de volume intéressant qui pourrait se rendre utile la nuit tombée.

🎤 Captation brute en mode cardioïde

🎤 Captation brute en mode « whisper »

Prix et disponibilité du microphone Roccat Torch

Le microphone Roccat Torch est disponible au prix conseillé de 99,99 euros.

Note finale du test
9 /10
Roccat frappe fort avec son tout premier microphone USB. Si son design ne plaira pas forcément à tout le monde, le Torch a l’avantage d’être construit de façon intelligente et devrait résister sans mal à l’épreuve du temps.

Les nombreuses possibilités offertes par son pied rendent son utilisation très agréable, puisque tout est à portée de main, sans avoir à passer par un quelconque pilote dédié. Sur ce point, il surpasse l’immense majorité des microphones USB du marché.

Sur le plan de la captation, le Roccat Torch reste néanmoins un peu en retrait. La voix est très correctement retranscrite, mais manque un peu de présence et de clarté. De plus, la directivité cardioïde proposée n’est selon nous pas assez étroite pour atténuer les bruits ambiants.

Néanmoins, avec son tarif de 99,99 euros, le Roccat Torch est très certainement l’un des modèles les plus intéressants du moment grâce à ses nombreuses fonctions intégrées et sa captation très correcte.

Points positifs
Roccat Torch

  • Bien construit

  • Fonctionnalités complètes

  • Pratique à utiliser

  • Eclairage RGB vraiment utile

  • Tarification très correcte

  • Captation sonore correcte...

Points négatifs
Roccat Torch

  • ...mais en retrait par rapport à certains concurrents

  • Directivité à revoir

  • Bras nécessaire pour pleinement en profiter

Les derniers articles