Un smartphone « dual screen« , c’est une très bonne idée !

yotaphone

Les écrans à encre électronique sont principalement connus pour leur intégration dans des liseuses de livres comme les différentes Kindle d’Amazon ou le Kobo Touch commercialisé par la Fnac… Cette technologie se rapproche du rendu d’une feuille imprimée, c’est-à-dire qu’il n’y a pas besoin d’énergie pour laisser le texte ou l’image affichée. Par ailleurs, le contenu est toujours très lisible, seul le taux de rafraîchissement est parfois problématique.

Il existe également des smartphones avec ce type d’écran, comme le modèle fourni par le chinois Onyx International… ou encore le YotaPhone annoncé aujourd’hui même par l’entreprise russe Yota Devices. Sa particularité est d’avoir deux écrans… sur les deux faces du téléphone. D’un côté c’est du LCD « classique » et de l’autre du papier électronique (E-ink).

yotaphone

L’intérêt de ce deuxième écran est de lire vos notifications, lire des actualités et de voir vos photos. Plus précisément, vous allez pouvoir visionner les appels manqués, les messages, les mises à jour sur vos différents réseaux sociaux, la météo, la localisation, l’heure, mais aussi un e-wallet.

Concernant les caractéristiques techniques détaillées, on retrouve un processeur double-coeur Qualcomm Snapdragon MSM8960 cadencé à 1,5 GHz. Niveau mémoire, il peut compter sur 32 ou 64 Go de ROM et 2 Go de mémoire vive. Pour ce qui est de l’écran LCD, il est produit par JDI et affiche une définition HD (1280 x 720 pixels) sur une diagonale de 4,3 pouces. De l’autre côté, on est sur du 4,3 pouces E-ink.

yotaphone

La batterie a une capacité classique de 2100 mAh. Les dimensions sont de 67 x 131 x 9.9 mm (l’endroit le plus fin fait 7,3 mm). Le tout pèse 140 grammes. Et imaginez, le tout utilise Android 4.2 (Jelly Bean) sans modifications de l’interface, si ce n’est l’ajout de quelques applications personnalisées !

Niveau connectivité, rien à redire : LTE, WiFi, Bluetooth et NFC seront au rendez-vous. Pour ce qui est des caméras : 12 mégapixels sur « le dos » et HD en frontal. Le chargement et le transfert de données ne semblent pas être faits par un microUSB, mais plutôt par un connecteur magnétique.

Pour ce qui est de la disponibilité, il ne sera en vente qu’à partir du troisième trimestre 2013 en Russie et au niveau international au dernier trimestre. Il devrait être visible lors du MWC où nous pourrons donc le prendre en main et vous donner notre avis sur ce modèle qui semble très ambitieux.