L’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) vient de sortir les résultats de son étude trimestrielle. Au troisième trimestre, le nombre de forfaits sans engagement continue à progresser en France et représente 41 % du parc d’utilisateurs à la fin septembre. Par ailleurs, le nombre de cartes SIM s’accroît de 700 000 unités par rapport au trimestre précédent.

235392107_samsung_un_nouveau_smartphone_en_avril_qui_met

D’après une étude menée par l’Arcep, les utilisateurs français s’orientent de plus en plus vers les offres sans engagement. Si le phénomène s’observait déjà au deuxième trimestre, la tendance se confirme entre juillet et septembre, puisque le nombre de Français à souscrire à ce type d’offres représente 41 % des clients de la téléphonie mobile. Or cela équivaut à un parc de près de 24 millions d’utilisateurs.

A titre de comparaison, à la fin juin 2012, la part de Français à souscrire à un abonnement sans engagement n’atteignait que 27 %. Flairant le potentiel de ce marché, les opérateurs proposent donc de plus en plus ce type d’offres.

ErF08-sim-t3-2013-18

La croissance du nombre de cartes SIM

Par ailleurs, le nombre de cartes SIM a encore augmenté. En constante augmentation depuis 2010, ce chiffre atteint 75,5 millions à la fin septembre, soit 3,6 millions de plus qu’au troisième trimestre 2012, 700 000 unités supplémentaires par rapport au trimestre précédent. Le taux de pénétration, qui représente le nombre de cartes SIM par rapport à tous les clients potentiels de ce marché, s’élève à 115,2 %.

La croissance du nombre de cartes SIM s’explique principalement par l’augmentation globale du nombre de forfaits portée par l’essor des offres sans engagement, mais aussi par celui des forfaits traditionnels. Cette dernière catégorie de souscription s’est accrue de plus d’un million au troisième trimestre. En revanche, le nombre des cartes pré-payées baisse de 4,5 % entre fin juin et fin septembre et de près de 14 % sur une période d’un an.

En plus de cette tendance, on constate comme au trimestre précédent, l’augmentation des cartes SIM MtoM (Machine to Machine) qui atteint 6,5 millions. Cette dernière observation s’explique par l’essor des objets connectés.

ErF08-sim-t3-2013-04(crédits photo : AFP)