Durant tout le déroulement du CES de Las Vegas, il y a eu énormément d’informations sur les différents produits.

android-honeycomb-bannière-frandroid

En partant du low-cost jusqu’au haut de gamme, on a eu de tout (smartphones, tablettes, télévisions, ordinateurs et autres technologies). Cette année dans le milieu des smartphones et tablettes, les constructeurs tels que Motorola, ASUS et LG se sont particulièrement fait remarquer. Ce ne sont pas les seuls, mais il est intéressant de souligner l’apport de deux smartphones Android double-coeur qui seront libérés sur le marché international dans quelques semaines.

Pour en savoir plus, consulter ces trois articles récapitulant chacune de ses nouveautés :

Vous l’attendez sans doute, nous aussi. La nouvelle interface graphique qui sera intégrée dans les prochaines tablettes Android risque de faire beaucoup d’adeptes. Comme on a pu le constater, lors du CES de Las Vegas il a été impossible de mettre la main sur une démonstration en temps réelle de la tablette Xoom.

android-honeycomb-frandroid-capture

La Motorola Xoom est née d’une alliance entre Google et Motorola, cette dernière intègre des caractéristiques techniques de dernière génération. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est un rêve, mais j’apprécierais beaucoup la prendre en main.

Caractéristiques techniques

  • Android Honeycomb (3.0)
  • Architecture double-coeur ARM Cortex-A9
  • Puce nVidia Tegra 2 cadencée à 1 GHz
  • Ecran tactile de 10.1 pouces (capacitif)
  • Résolution de 1280 x 800 pixels (WXGA)
  • 32 Go de mémoire interne
  • Caméra frontale de type VGA
  • APN/Caméra arrière de 5 mégapixels
  • Port HDMI (1080p)
  • Gyroscope, Accéléromètre
  • Réseaux supportés UMTS, CDMA et LTE

A sa sortie, il y aura aussi 4 accessoires disponibles : Un dock avec haut-parleur, un clavier physique bluetooth, et deux housses dédiées (en savoir plus).

Essayons de revenir en quelques mots sur l’interface d’Android Honeycomb (3.0) en vous citant quelques unes de ses nouveautés, mais aussi de son interface remodelée spécialement pour les tablettes Android.

– Ecran d’accueil –

La bande du haut présente la barre de recherche écrit et vocale, puis retrouver à la droite le menu d’applications. Nous y reviendrons plus tard, mais l’option ‘Plus’ permet d’accéder au panneau de configuration des bureaux.

Au pied, il y a la touche Retour, Home et Miniature des bureaux. Je ne saurais vous dire si le multi-points fonctionne sur l’écran d’accueil. L’autre point vient sur les différentes touches, normalement physiques, intégrées en tactiles à l’interface d’Android. Est-ce une bonne idée ?

– Widgets retaillés –

Comme nous l’apercevons sur la capture d’écran ci-dessus, la nouvelle version d’Android Honeycomb (3.0) se dote d’un ensemble de nouveaux widgets spécialement retaillés.

Dans les widgets présentés, on distingue celui de GMail, du calendrier, ainsi que des dernières applications ouvertes. Sur le deuxième écran, il y a celui des contacts avec un accès aux options rapides (appeler, envoyer un sms/mms/mail, etc). Ensuite vient celui de YouTube où l’on peut facilement glisser entre les vidéos.

Comme sur les androphones, le widget galerie affiche l’image choisie, puis vient celui de books citant le contenu des livres numériques disponibles.

– Gestion des bureaux –

Un simple appui sur la touche ‘Plus’ permet d’afficher les options présentent ci-dessous. A savoir la visibilité des 5 bureaux avec ses différentes options de modifications : Widgets, Raccourcis d’applications (icônes), Fonds d’écran, et une autre option nommée ‘Plus’.

Chacune de ces options avancent un éventail de possibilités sur plusieurs sous-menus. Le nombre de bureaux disponibles semblent limités au nombre de 5 (reste à le vérifier). L’ajout de widget est très simple, on clique sur celui souhaité en le déplaçant vers le bureau ciblé.

– Navigateur internet –

La partie navigateur se rapproche assez avec ce qui se fait sur la version bureau de Google Chrome, sauf que les boutons sont grossis, offrant un meilleur confort d’utilisation. En plus petit, on notera que les onglets n’ont pas l’air d’être un handicape à manier sur une si large résolution.

Comme pour la version smartphone, Google a voulu jouer franc jeu sur la simplicité et la maniabilité en apportant une interface classe aux reflets purs des couleurs d’Android Honeycomb (3.0).

– GMail –

L’application GMail est un point important pour celui qui en a une utilisation régulière.

Comme sur la version bureau, elle se divise en deux parties claires. Sur la gauche, les onglets de messagerie (boite de réception, favoris, messages envoyés, messages importants, spams…), et sur la droite les miniatures des mails.

Au sommet, la barre de recherche rapide, un bouton d’actualisation et un autre de composition de message. On peut aussi sélectionner les messages ciblés pour les déplacer ou les supprimer.

– Google Maps –

Depuis la mise à jour 5.0, on a pu apercevoir de nouvelles caractéristiques, comme l’intégration de certaines villes en 3d et la rotation à deux doigts en 360°.

Sur tablette, ces nouvelles fonctionnalités sont supportées. Il y a de quoi faire sur une si large dalle tactile à résolution 1 280 x 800 pixels … L’application manque encore peut-être d’optimisation graphique sur certains parties.

– GTalk –

Un peu dans l’esprit de celle de GMail, l’application GTalk se « casse » en deux parties.

A la gauche, les contacts connectés et hors-lignes. Il y a même le symbole de la caméra comme sur celle de bureau. Probablement visible pour les utilisateurs l’ayant installé sur leur ordinateur, ou encore ceux disposant d’un appareils mobiles avec une caméra frontale (webcam).

Puis à la droite, la fenêtre de dialogue destinée à l’envoi de messages instantanés. En haut, l’habituelle barre de recherche.

La nouvelle version de GTalk est aussi très attendue par les utilisateurs de smartphones disposant d’une caméra frontale, et qui sait peut-être, d’autres fonctionnalités viendront s’y ajouter.

– Multitâches et notifications –

Plus haut, on vous parlait des différents boutons tactiles situés en bas à gauche de l’écran.

Celui qui nous intéresse est le troisième, il a la capacité d’afficher toutes les applications en cours d’exécution sur différentes fenêtres miniaturisées.

L’autre petite nouveauté est la bulle de notifications. Pour un contact, on aura sa photo avec l’objet… je suppose que pour une application, on a l’icone de l’application en question avec l’objet.

La bulle de notifications est affichée en bas à droite de l’écran. Désolé pour la qualité, on ne peut pas mieux faire à partir d’une capture d’écran.

– YouTube –

L’application YouTube est bâtie sur ce qu’on appellerait un ‘géant’ carrousel.

Toujours là, la barre de recherche fondue dans le paysage collée aux options de partage, favoris… L’interface de lecture des vidéos a été remaniée, offrant un aménagement propre à la version bureau. Sauf peut-être la visibilité des doubles-aperçus, des vidéos relatives et des commentaires rangés distinctement sur la droite.

La conception semble aisément s’harmoniser aux mélanges d’une rapidité et d’une stabilité respectables.

– Google Books –

La nouvelle version d’Android Honeycomb (3.0) met en avant l’application Google Books.

Maintenant, confirmer le support du contenu français serait de l’emporte pièce… Néanmoins, on remarquera une fois de plus l’effort graphique sur cette dernière. Et encore une fois, la maniabilité s’y prête confortablement.

Cette application sera prochainement disponible pour les smartphones et les tablettes.

—-

L’évolution est significative, le système Android devient plus flexible, plus tentant … plus fort.

Pour conclure cet article, voici la prise en main d’Android Honeycomd (3.0) en vidéo :