Steve Wozniak n’est plus impliqué dans la conception des produits Apple. Et cela se voit de plus en plus, tant ses prises de position récentes le portent du côté d’Android. Le co-fondateur de la firme à la pomme n’a pas hésité à évoquer l’intérêt qu’il porterait à un iPhone tournant sous… Android.

Steve Wozniak

Woz a toujours aimé les petites phrases, qu’il multiplie à chaque lancement d’iDevice, lorsque la presse vient à l’interroger au titre de co-fondateur historique d’Apple. Pourtant, Steve Wozniak s’est bien éloigné de la Pomme, émettant régulièrement des réserves au sujet des produits d’Apple et se rapprochant de Google, ou plutôt d’une marque intimement liée à Mountain View.

Revenons quelques semaines en arrière. À l’occasion du nouvel an chinois, Steve Wozniak faisait une apparition surprenante auprès de l’équipe Xiaomi, qui organisait un événement en Chine. Parfois qualifié de VRP de luxe pour Xiaomi, Woz n’a pas hésité à y faire le compliment du Mi3 sur scène, indiquant d’ailleurs qu’il en possédait un et que la marque était prête à faire son entrée sur le territoire américain. Si l’on remet les choses en contexte, on se rappellera que Wozniak est l’heureux propriétaire de dizaine de smartphones sur lesquels il n’hésite pas à donner son avis, et que ses déclarations ne signifient en rien qu’il utilise du Xiaomi au quotidien. Qu’importe, pour Lei Jun, le CEO de la marque, et sa recrue Hugo Barra, ancien de chez Google, le coup de pub est bien là avant un déploiement réel de la marque à l’international. Le dernier clip publicitaire de Xiaomi va d’ailleurs dans ce sens : il inclut des sous-titres en anglais, là où ses vidéos habituelles ne sont diffusées qu’en chinois.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

 

Après Xaomi, Android

Mi-sincère, mi-roi de la provoc’ ? Woz n’a jamais épargné à personne, pas même à Steve Jobs, des petites phrases assassines – sur le plan professionnel. Au cours d’une interview accordée à nos confrères de Wired, lors de la conférence Apps World North America, il a ainsi confié sa vision du marché de la mobilité actuel. Selon lui, Apple pourrait tout aussi bien concevoir des smartphones sous iOS et, parallèlement, sous Android. « La compétition serait parfaite. Les gens aiment les aspects précieux de l’apparence et de la fabrication de nos produits comparés aux autres offres Android. Nous pourrions jouer sur les deux tableaux« , a-t-il lâché à Wired. L’opération ne serait pas entièrement impossible, le système d’exploitation étant après tout open-source, bien qu’elle reste actuellement de l’ordre du fantasme.

Apple, dont les marges brutes comptent parmi les plus importantes, vend actuellement un peu moins d’iPhone 5C que prévu, et a vu sa part de marché se réduire légèrement entre 2012 et 2013, passant de 19,4 % à 15,5 %, tandis que ses volumes continuent tout de même de croître. Woz cherche-t-il à signifier à Apple que si la firme doit proposer un iPhone « low-cost », elle pourrait tout aussi bien se tourner vers Android ? La stratégie d’Apple semble toutefois tout autre, puisque l’on parle de la relance de la fabrication des iPhone 4 à destination des marchés émergents, et de la création d’un iPhone au format phablette conçu pour concurrencer les nombreux androphones présents sur ce segment.