Vous êtes nombreux à vous tromper, nous aussi. En effet, Cyanogen Inc a introduit Cyanogen OS, en restant assez flou sur ce que cela signifie vis-à-vis de CyanogenMod. Pourtant, les choses sont assez simples. Voici de quoi il retourne.

CyanogenOS

Cyanogen Inc. est une entreprise américaine à l’origine de la ROM CyanogenMod (CM) – connue et reconnue par toute la communauté Android. CyanogenMod est basée sur le code AOSP (Android Open Source Project) fourni par Google et ses partenaires de l’Open Handset Alliance (un consortium de partenaires autour d’Android). CyanogenMod est open-source, on peut télécharger les versions intermédiaires de toutes les versions, qu’il s’agisse de la version Nightlies avec CM 12.1 (pas encore finalisée) et la version stable avec CM 11.

Ces ROM sont supportées par Cyanogen, mais aussi par la communauté, ce qui permet de proposer des versions de CyanogenMod pour des dizaines d’appareils de différentes marques.

 

Une ROM et sa distribution commerciale

Après la création de la société Cyanogen Inc en 2013, nous avons vu arriver Cyanogen OS, un produit commercial basé sur CyanogenMod et introduit dans le cadre de partenariats commerciaux. En effet, des OEM (fabricants d’appareils) peuvent décider de proposer Cyanogen OS sur leurs appareils. Le plus connu est le partenariat entre One Plus et Cyanogen, même si des tensions sont apparues entre les deux structures, les possesseurs du OnePlus One bénéficient de Cyanogen OS de base (supporté directement par Cyanogen Inc.). En Inde, la marque Micromax a également lancé de premiers produits équipés de Cyanogen OS sous la marque Yu, rivale de facto de OnePlus dans le pays.

La toute récente annonce d’un partenariat entre Microsoft et Cyanogen, la différence entre les deux produits a créé la confusion. Cyanogen OS est en effet basé sur CyanogenMod et pré-installé par des OEM, il s’agit donc d’une version de CM avec des optimisations liées à l’appareil mais aussi dotée de fonctionnalités et d’applications dédiées. On peut donc imaginer, en effet, que des applications Microsoft (Skype, OneDrive, OneNote…) soient pré-embarquées, mais aussi que des optimisations Qualcomm soient installées.