Locket est le nom d’une nouvelle application disponible sur Android qui vous propose d’être payé à chaque redirection vers une publicité. Même si la rémunération est maigre, le concept est plutôt bien trouvé. 

swipe@2x

Faites-vous payer à regarder des pubs ! Voilà l’idée de cette nouvelle application, pas encore disponible en France. La contre-partie n’est cependant pas tout à fait anodine, puisque vous devez tout de même laisser accès à votre lock screen (écran de verrouillage).

Capture d’écran 2013-07-19 à 17.36.40

Le principe est simple, une fois l’application téléchargée, soit vous dévérouillez votre smartphone dans une direction et accédez directement à votre homescreen (bureau), soit vous acceptez d’être redirigé vers une publicité en échange d’une petite rémunération. Comptez un centime par publicité, rien de très lucratif donc, d’autant que le dispositif est pour l’instant limité à 3 centimes par heure. Si on imagine que le taux de remplissage est de 100%, avec 18 heures d’activités par jour, cela permettrait de recevoir : 0,03*17*30 = 15,3 euros par mois. Il faut être plutôt motivé.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

À noter que pour mettre en place ce système de publicité, la société devra utiliser vos données personnelles, via votre profil Facebook ou un court questionnaire, votre situation géographique, et votre statut marital. Sachez également que la direction de la start up a d’ores et déjà prévenu qu’elle ne travaillerait pas avec toutes les marques. Locket opère une sélection selon des critères de « bienséance » puisqu’elle a déjà annoncé avoir refusé l’accès à des marques de lingerie et d’alcool ou pour des raisons plus esthétiques en choisissant des annonces qu’elle juge agréables pour l’oeil.

 

Capture d’écran 2013-07-19 à 17.37.24

Quel avenir pour une telle application  ?

Pour l’une des fondatrices de Locket, Yunha Kim, interrogée par Techcrunch, le but est de « changer la perception des utilisateurs vis-à-vis de la publicité« . Le modèle économique de Locket repose sur une nouvelle approche de la publicité mobile en donnant l’impression à l’utilisateur qu’il ne subit plus les affichages ou les vidéos promotionnelles. Même si son succès est loin d’être garanti en raison des contraintes évidentes que cela suppose, Locket pourrait bel et bien ouvrir la voie à de nouvelles formes de monétisation de la publicité mobile.

D’autres éditeurs ont tenté l’aventure de la « rémunération », par exemple la société française Surikate vous verse l’argent pour tester des applications. Néanmoins, cela dépend toujours du niveau de rémunération et du taux de remplissage de campagnes.

À la rédaction, ça nous fait penser un peu à Oreka. 😉