Twitter, Facebook, et probablement d’autres réseaux un peu moins fréquentés, même combat ! Avec la circulation de l’information qu’autorisent ces services, ce sont aussi bon nombre de bêtises, parfois simples inepties, parfois canulars dangereux, qui vadrouillent paisiblement dans vos timelines. Mais en 2017, c’est décidé : on ne se fera plus berner.

bonne resolutions_sociak

Canulars en chaîne(s) sur Facebook

Non, si vous ne partagez pas cette publication destinée « à toutes les filles qui » et « à tous ceux qui ont déjà fait… », vous ne perdrez pas tous vos amis et votre grand-mère ne tombera pas dans l’escalier. Si vous ne partagez pas ce statut à base de « En réponse aux nouvelles lignes directrices Facebook Je déclare que mes droits d’auteur est attaché à l’ensemble de mes données personnelles, etc., etc. » (sic), lequel n’a absolument aucune valeur juridique. Vos données ne seront pas plus jetées en pâtures aux publicitaires qu’elles ne le sont maintenant. En revanche, vous pouvez la jouer fine et commencer l’année en allant faire un petit tour dans les paramètres de confidentialité du réseau au milliard d’utilisateurs et vérifier que tout le monde ne peut pas voir les photos de vos soirées Mister Cocktail, de votre bébé innocent ni vous taguer dans d’infâmes statuts avec lesquels vous ne voulez rien avoir à faire.

Au passage, rappelons que Facebook est et restera gratuit — Mark Zuckerberg et son équipe cherchent activement et suffisamment d’autres moyens de monétiser le réseau social pour qu’on n’en doute pas –, il est donc inutile de partager des chaînes de messages s’indignant de prétendues conditions d’usage. Et tant que l’on touche au nerf de la guerre, l’un de vos contacts à peut-être partagé l’année dernière une publication de ce genre :

J’ai hâte de voir qui sont les gagnants de Facebook, Mark Zuckerberg va donner 4,5 millions de ses actions Facebook ce soir, à minuit, 10 % à des gens comme vous et moi ! Tout ce que vous avez à faire est de copier et coller ceci à votre page Facebook et de faire ça pour montrer que c’est un puissant outil de connexion !!! J’ai hâte de voir qui gagne !!! Ce n’est pas un canular !!! C’est sur Good Morning America !!! ‪#‎Markzuckerberg‬

Ce post est un parfait exemple du genre de publications qu’il faut fuir comme la peste. Pour rappel, après l’avoir annoncé en décembre 2015, Mark Zuckerberg a effectivement commencé à donner de l’argent à son fonds d’investissement à but caritatif.  La publication citée ci-dessus s’inspire donc vaguement d’une vraie information pour la transformer en canular jouant sur les espoirs bien compréhensibles des internautes de se constituer un compte en banque bien garni. Vigilance donc, puisqu’un petit malin parviendra à coup sûr à récidiver l’an prochain avec un hoax tout aussi grossier.

Rappelons par ailleurs qu’un nouvel outil permet de plus facilement reporter les fausses informations sur Facebook afin qu’elle se propage moins. Espérons juste que l’algorithme s’améliore assez en 2017 pour éliminer une grande partie de ces messages frauduleux et autres contenus clickbait.

 

Ne suivez et RT pas n’importe qui sur Twitter

La plaie de Twitter n’est pas celle des chaînes de tweets dénués de sens — à cela, le réseau à l’oisillon préfère la création de hashtags sans queue ni tête –, mais celle des comptes se faisant passer pour des médias sérieux. À eux les publications de photographies sorties de leur contexte, parfois assorties de légendes totalement inventées. On retrouve ainsi des comptes spécialisés dans l’actualité, très friands de termes « Alerte » ou « Exclu » ainsi que de points d’exclamation, mais aussi les comptes spécialisés dans le partage de photos soi-disant historiques, de citations et de tout un tas d’éléments présentés comme « extraordinaires » (ou « amazing », chez nos voisins anglo-saxons).

À lire sur FrAndroid : 6 clients Twitter à essayer sur Android

Histoire d’y voir un peu plus clair, on vous laisse consulter cette liste (non exhaustive) de comptes à bannir avant de vous lancer dans la suppression de ces comptes spécialisés dans les hoax. Notez d’ailleurs que le site HoaxBuster.com est un très bon moyen d’identifier les canulars les plus populaires du moment sur les réseaux sociaux.