Microsoft fait de ses applications Android et iOS une priorité, et soigne le suivi de leurs mises à jour. C’est notamment le cas de son service de traduction, Microsoft Translate, dont les dernières nouveautés le rapprochent de l’efficacité dont peut se targuer Google Translate.

microsoft-translator

Dans la guerre des traducteurs de langues automatiques, Google a longtemps fait cavalier seul. Et quand bien même son application rend des résultats parfois aléatoires, elle a joui jusqu’à il y a peu d’un monopole de fait, puisque la concurrence était pratiquement absente. Jusqu’à la sortie de Microsoft Translator, sorti du carcan de Windows 10 Mobile (Windows Phone) durant l’été 2015. L’app, disponible sur Android donc, s’est largement améliorée depuis, et ajoute régulièrement des fonctionnalités à son titre, tel le support d’Android Wear.

Une nouvelle version de Translator vient d’apparaître sur le Play Store, portant le numéro 2.16.82. Cette dernière inclut des nouveautés notables, à commencer par la possibilité de traduire du texte à l’intérieur d’images. L’application se charge de détecter la langue des mots qu’elle repère, parmi une sélection de 21 langues (dont le chinois, le coréen, le danois, l’allemand, l’anglais ou le finnois) – la plupart nécessitant toutefois un téléchargement supplémentaire.

Microsoft, décidément très enclin à soigner ses applications dédiées aux OS concurrents, ne s’arrête pas en si bon chemin, puisqu’il met à profit une API de Marshmallow permettant de traduire du texte à la volée dans une autre application, comme le fait d’ailleurs depuis peu Google Translate. Notez également qu’une quarantaine de langues sont désormais compatibles avec la traduction hors ligne, et que divers bugs ont également été corrigés. L’heure où Microsoft Translator se sera hissé au niveau de Google Translate est plus proche que jamais.