Rovio, le célèbre studio de développement finlandais vient d’annoncer que son actuel PDG va être remplacé dès le début de l’année prochaine. Un remplacement destiné à regonfler les performances d’une société en manque de dynamisme.

AngryBirdsTitleSlate

Le PDG actuel de Rovio, Mikael Hed, sera remplacé à son poste dès le 1er janvier 2015 par un nouveau venu au sein du studio de développement finlandais, Pekka Rantala. Ce dernier n’est pas inconnu en Finlande, puisqu’il a dirigé le département marketing de Nokia de 2008 à 2011 et a réalisé l’essentiel de sa carrière au sein du constructeur téléphone finlandais depuis 1994. Les deux hommes travailleront ensemble jusqu’à la fin de l’année, puis Mikael Hed redeviendra ensuite un simple membre du conseil d’administration de la société, en plus d’être responsable de la branche film et animation de Rovio.

Ce changement de direction n’est évidemment pas anodin. Rovio continue à engendrer des bénéfices, mais voit sa croissance stagner. Ses bénéfices s’élevaient à 26,9 millions d’euros en 2013, ce qui est deux fois moins important qu’en 2014. Le studio de développement a pourtant tenté de commercialiser de nombreuses suites à Angry Birds (Angry Birds Space, Rio, Star Wars) ainsi que des nouvelles licences (Amazing Alex, Juice Cubes), mais sans jamais réussir à réitérer un succès équivalent à son premier titre. Rovio a toutefois eu la bonne idée de se lancer dans la vente de produits dérivés (peluches, livres) et de diversifier son activité en ouvrant des parcs d’attractions. En 2013, ces mêmes produits dérivés représentaient d’ailleurs la moitié du chiffre d’affaires de la société.

Pekka Rantala aura donc la lourde de tâche de renouer avec la croissance dès l’année prochaine. Pour ce faire, il pourra compter sur un film Angry Bird prévu pour 2016 ainsi que sur de nouveaux jeux basés sur des systèmes de figurines réelles à acheter. Rovio devra également trouver de nouveaux moyens de concurrencer les jeunes poids lourds du secteur, à commencer par King (Candy Crush), Supercell (Clash of Clans) ou les éditeurs asiatiques (GREE en tête).