L’actualité ROM des dernières semaines a largement été dominée par CyanogenMod, qui a à la fois procédé à une importante levée de fonds et laissé sortir une édition Cyanogen de l’Oppo N1 le 24 décembre. Il ne faudrait pas toutefois oublier d’autres ROM telles que Paranoid Android qui, pour la première fois, laisse apparaître une bêta basée sur Android KitKat 4.4.

Paranoid Android

C’est le cadeau de l’équipe Paranoid Android à ses fans : une première version de la ROM basée sur KitKat, autrement dit la sortie d’une bêta de la ROM sous AOSPA4+. Les adeptes de PA devront toutefois faire preuve d’une petite dose de patience puisqu’en tant que première mouture, cette version reste encore incomplète et demandera à des développeurs quelques heures de travail avant d’atteindre un niveau tel que la ROM embarquera toutes les fonctionnalités de PA avec Android 4.4. Et de fait, les aspects HALO, PIE et Hybrid ne sont pas encore pris en charge par cette mouture de Noël à télécharger en suivant ce lien : download.paranoidandroid.co.

Qui est concerné ? Comme bien souvent, ce sont les appareils de la gamme Nexus qui sont les premiers servis, à savoir les Nexus 4, Nexus 5, Nexus 7 2013 WiFi et WiFi/LTE, Nexus 7 2012 WiFi et WiFi/3G, Nexus 10 et Galaxy Nexus. Si cette liste, appelée à s’étendre, reste encore restreinte, Paranoid Android annonce déjà son intention de porter sa ROM sur l’Oppo N1, ce fameux appareil chinois dont la déclinaison CyanogenMod a été mise en vente le 24 décembre, c’est-à-dire précisément la veille de la sortie de PA en bêta. L’Oppo Find 5, comme le N1, est également sur les rails.

Voici les fonctionnalités incluses pour le moment dans cette version de la ROM Paranoid Android, en attendant que les options les plus originales de la ROM fassent leur entrée sur les appareils cités ci-dessus :

  • un support natif du SuperSu
  • un menu de redémarrage avec des commandes avancées (appui long sur le bouton d’alimentation)
  • un menu étendu pour le paramétrage du volume
  • la possibilité d’allumer le smartphone par le biais des touches de volume
  • la possibilité de contrôler la musique par le biais des touches de volume
  • un mode immersif global avec toute une flopée de toggles rapides
  • la possibilité de gérer facilement les couleurs de la LED de notification
  • le déplacement de la date et de l’heure dans la barre d’état
  • l’amélioration de sécurité sur les applications natives de Google
  • une option permettant de rendre l’écran verrouillé transparent (avec un effet de flou)
  • une refonte des paramètres rapides (appelée QuickSettings 2.0)

Pour les smartphones ou tablettes qui ne seraient pas encore compatibles avec PA, rappelons qu’il sort généralement des builds non-officiels créés par des passionnés et dédiés à des terminaux non-Nexus. Restez donc aux aguets. La procédure d’installation est disponibles dans le tuto de la team PA.