Conséquence directe de l’affaire PRISM ? Nos ministres ont été invités par le cabinet de Jean-Marc Ayrault à ne plus utiliser leurs smartphones pour les échanges de données sensibles.

teorem

En effet, une note dévoilée par l’Express et adressée à l’ensemble des membres du gouvernement, les invitent à ne pas communiquer les informations secret-défense avec leur smartphones et tablettes. Ils seront désormais invités à utiliser un téléphones chiffrés et sécurisé, loin des fonctionnalités de nos smartphones.

Par exemple, le Teorem développé par Thales. Ce téléphone n’a rien d’un smartphone, il a été créé par la DGA pour le compte du secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) et l’état-major des armées (EMA). Au total, ce sont plus de 14 000 Teorem qui ont été commandés. Il permet de passer des coups de fil, mais également d’être utilisé comme modem. Grâce à des algorithmes et composants cryptographiques gouvernementaux, la DGA assure qu’il s’agit du téléphone le plus sécurisé au monde.

Pour l’échange de messages et d’e-mails, il y a l’intranet ISIS. Il s’agit d’un réseau spécialement conçu pour les ministres. En tout cas, tous ces dispositifs, pour le plupart mis en place avant l’affaire PRISM, devraient garantir la confidentialité des informations de nos ministres et de notre armée. Peut-être que nous devrions également nous intéresser à ces sujets, dans nos entreprises mais également dans nos vies privées.