L’Arcep a aujourd’hui lancé sa consultation afin de poser les modalités de son attribution. C’est dans un an que la 4G commencera son déploiement sur le territoire français.

Le régulateur des télécoms vient de lancer cette nouvelle consultation publique qui soulève les modalités d’attribution de ces bandes de fréquences 800MHz et 2,6GHz qui offriront la quatrième génération de cette technologie nommée LTE (Long Term Evolution).

La 4G sera avant tout présente pour combler les défaillances actuelles des réseaux mobiles qui saturent à cause de l’affluence importante, offrant ainsi un débit descendant théorique de plus de 100 Mb/s et montant de 50 Mb/s.

Le 13 septembre prendra fin la consultation pour une attribution d’ici la fin de l’année.

Les 4 opérateurs mobiles (Free, SFR, Bouygues et Orange) seront très certainement candidats. Apparement, des essais seraient déjà en cours. Les noms des futurs élus seront connus entre le printemps et l’été 2011.

Actuellement plus de 99,8% du territoire est couvert par la 2G. En 2013, les réseaux 3G prendront cette place pour arriver à une estimation approximativement identique.

Comme le souligne nos confrères de Zdnet qui font état de la situation économique peu favorable, des opérateurs qui à l’heure actuelle ne s’investissent pas assez dans ces réseaux et qui chercheraient avant tout à augmenter le débit des réseaux existants (et heureusement).