La course à la présidentielle a bel et bien débuté, et comme à chaque fois, la question de la redevance télé est remise sur le tapis. Benoît Hamon ne fait pas exception et souhaite élargir cette dernière à l’ensemble des écrans.

C’est pendant un échange avec le syndicat du secteur, l’Union des entreprises de conseil et achat média (Udecam), que le candidat socialiste a déclaré vouloir étendre la contribution à l’audiovisuel public à tous les écrans.

Élargir la redevance TV

Le but est de soutenir et solidifier l’audiovisuel public tout en luttant contre la concentration des médias privés. « Si nous voulons améliorer la confiance de nos concitoyens dans les médias et la qualité de l’information qu’ils délivrent, nous ne pouvons pas continuer avec une situation de surconcentration des médias. »

Si cette mesure n’apparaît pas dans son programme, Benoit Hamon a cependant proposé d’« élargir l’assiette de la redevance, par exemple aux résidences secondaires et à tous les supports par lesquels on consomme la télévision ». En effet, la redevance n’est aujourd’hui effective qu’au téléviseur de la résidence principale.

Une réforme jamais appliquée

N’oublions pas tout de même que ce genre de proposition a maintes fois été présentée sans jamais être mise en œuvre. Nous nous souvenons par exemple d’Aurélie Filippetti, actuellement porte-parole du candidat PS, qui avait proposé lors de son passage au ministère de la Culture ni plus ni moins d’étendre cette redevance à tous les supports comprenant un flux audiovisuel comme les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.

Actuellement, aucune réforme de ce type n’a été appliquée, mais en contrepartie, le président de la République François Hollande a augmenté le prix de la contribution des fournisseurs d’accès à Internet, qui se répercute tout de même sur les abonnés, en plus de la redevance TV.