OnePlus à Paris, c’est l’occasion pour nous d’en apprendre un peu plus sur les intentions d’une marque hyperactive ces dernières semaines, et autour de laquelle les rumeurs pullulent. Nous avons discuté avec Carl Pei de la présence de la marque au prochain IFA.

Carl Pei

Grosse journée que celle de ce 11 août pour OnePlus, qui lançait officiellement son OnePlus 2 dans le monde, mais aussi chez Colette, le concept-store parisien habitué des griffes de luxe et autres objets design disponibles en éditions limitées. Cela tombe bien puisque le OnePlus 2, haut de gamme sans prétendre être un smartphone luxueux, ne sera pas disponible d’emblée auprès de tous, un système d’invitations étant proposé aux fans de la marque, pour une livraison dans les prochains jours – auprès des plus chanceux – et dans plusieurs semaines en Amérique du Nord.

Chez Colette justement, nous avons rencontré Carl Pei qui, habituellement taciturne, affichait un large sourire, certainement grâce à la grosse centaine de personnes armées de patience devant la boutique, prêtes à débourser 399 euros pour leur exemplaire du OnePlus 2. Au-delà de son nouveau smartphone, actuellement en test à la rédaction, nous avons pu parler du futur de la marque, et bien sûr de ses produits à venir.

 

OnePlus à l’IFA, mais sans nouveau smartphone

Les dernières rumeurs en date veulent que OnePlus profite de l’IFA pour dévoiler un nouveau smartphone, probablement ce OnePlus Mini que d’aucuns espéraient découvrir le 28 juillet dernier, et qui se fait toujours attendre. Carl Pei balaye de la main ces bruits de couloir, qui s’appuient sur la présence de la marque au salon berlinois. Si l’équipe européenne de OnePlus sera présente au salon d’électronique – sans Pei, donc – il ajoute que ses équipes « ne présenteront pas de smartphone à l’IFA ». Et de poursuivre : « on n’a pas besoin de grands événements comme le MWC ou l’IFA pour présenter des smartphones ».

De fait, sa stratégie de communication passant par la diffusion d’informations virales et par ses forums semble, pour l’heure, lui porter chance, et le petit Poucet du mobile ne semble pas chercher à noyer ses annonces au milieu de celles des autres géants de la mobilité. Après tout, même Samsung, un habitué de Berlin, préfère présenter son Galaxy Note 5 en plein mois d’août plutôt qu’en septembre, afin que son produit soit présent dans les rayonnages avant ses concurrents, dont le futur iPhone 6s. Pour OnePlus, même combat ou presque.

Ce que Carl Pei a du moins confirmé, c’est bien que « OnePlus ne sortira aucun autre flagship avant l’année prochaine ». Comprenez que puisque la firme a déjà largement indiqué qu’un nouvel appareil serait présenté d’ici la fin de l’année, le terminal en question ne sera pas aussi haut de gamme que le OnePlus 2. Version Mini, tablette, objet connecté : les paris sont ouverts. Et avec un peu de chance, les équipes européennes de OnePlus se montreront aussi bavardes que leur co-fondateur durant l’IFA, où nous serons évidemment présents.