En vogue depuis l’an dernier, les doubles appareils photo des smartphones sont ils déjà dépassés ? Google parvient à réaliser un effet bokeh convaincant avec un seul capteur sur les Pixel 2 et Pixel 2 XL, mais il existe d’autres usages pour un double capteur.

Du Huawei P9 au Samsung Galaxy Note 8, le double appareil photo était visiblement une des cases à cocher dans la checklist d’un smartphone haut de gamme ces deux dernières années. Certains, comme les mêmes Samsung avec le Galaxy S8 ont fait l’impasse sur certains modèles, mais c’est surtout Google, lors de l’annonce de ses nouveaux Pixel 2 et Pixel 2 XL qui s’est enorgueilli d’avoir un seul capteur, tout en étant capable de s’en passer pour une des principales fonctionnalités pour lesquelles ils sont utilisés : la simulation du bokeh.

Pixel 2 : un effet bokeh avec un seul capteur, c’est flou !

Google Pixel 2 : un capteur plus fort que deux ?

Reproduire le flou de profondeur de champ d’un reflex avec un appareil photo de smartphone nécessite un traitement logiciel qui détecte le sujet et applique un flou à l’arrière-plan. Pour arriver à ces fins, les informations des deux capteurs sont combinées pour cartographier la profondeur de la scène.

Les Pixel 2 de Google combinent, pour arriver à un résultat similaire, les pixels du capteur photo qui, comme sur le Samsung Galaxy S7 par exemple, sont doublés : un pixel pour capturer la lumière, l’autre utilisé pour l’autofocus. En comparant ces deux images très légèrement décalées, le Pixel 2 obtient une information à peu près aussi exploitable que celle des doubles capteurs d’un iPhone 8 Plus ou d’un Huawei P10.

Infomation complétée par l’autre pilier de la méthode Google : l’utilisation du « machine learning » pour détecter de manière plus efficace les contours du sujet. Les différents tests qui voient le jour ces temps ci apportent des conclusions différentes sur la qualité du résultat final entre iPhone 8 Plus et le Pixel 2, mais on peut tout de même en conclure que les Pixel 2 et Pixel 2 XL parviennent à réaliser une simulation assez réussie du flou de profondeur de champ.

Est-ce alors la fin prématurée des doubles appareils photo ? C’est oublier que si le mode portrait est souvent cité comme leur usage principal, car le plus spectaculaire, ce n’est pas le seul. Ne serait-ce que parce que l’on compte au moins trois usages assez différents de cette configuration.

iPhone : un mini zoom optique

Le principal bénéfice de celui de l’iPhone 7 Plus, repris dans les iPhone 8 Plus et X, est la présence de deux focales différentes, le second capteur permettant ainsi de réaliser un zoom optique 2X, et des zooms numériques avec moins de perte, puisque partant de ce 2X. Enfin, dans des conditions idéales, car n’étant pas stabilisé, la seconde optique est tout simplement désactivée par défaut lorsque les conditions d’éclairage ne sont pas suffisantes. Ce problème devrait être éliminé avec l’iPhone X dont l’optique secondaire est stabilisée.


Huawei : la couleur ou le noir et blanc

Huawei a dégainé avant Apple son double appareil photo, bénéficiant d’une collaboration avec Leica. L’approche de Huawei, utilise un capteur RVB et un capteur monochrome, destiné à capturer de manière plus efficace les détails et de combiner ces informations avec celles du capteur couleur.

Mais surtout, pour le bonheur des photographes mobiles, on peut utiliser ce capteur noir et blanc en solo, et c’est un régal. Depuis le Mate 9, Huawei a passé la résolution du capteur secondaire de 12 à 20 Mégapixels, et il est aussi mis à contribution pour un zoom numérique hybride, offrant des résultats variables, mais parfois convaincants.

LG : un grand-angle pour prendre de la distance

LG, enfin, va dans la direction opposée de celle d’Apple, où l’APN 16 Megapixels « normal » est associé à un 13 Mégapixels grand-angle, permettant sans bouger de prendre du recul et de faire rentrer beaucoup plus d’éléments de la scène dans le cadre, au prix bien sûr d’une légère déformation.

Autant d’usages que toute l’intelligence artificielle, également mise à profit d’ailleurs sur l’iPhone X et le nouveau Huawei Mate 10 Pro, ne pourraient pas remplacer complètement. Si Google a donc visiblement conçu une façon convaincante de simuler le « bokeh » avec un seul capteur photo, les doubles objectifs conservent donc leur intérêt pour des usages plus spécifiques. De là à dire qu’ils ont encore leur utilité, cela dépendra surtout de l’importance du mode portrait par rapport aux autres fonctionnalités dans la décision d’achat des utilisateurs.