« Le pire produit que j’ai jamais testé » : la vérité doit être dite, même si elle est dure à entendre

 

« Le pire produit que j'ai jamais testé... pour l'instant » : la dernière vidéo de MKBHD clashe le Humane Ai Pin. Trop facile ? Je ne suis pas d'accord. Les journalistes et influenceurs tech ne doivent pas craindre de donner leur avis.

Source : MKBHD

L’Humane Ai Pin a fait couler beaucoup d’encre lors de son annonce, au même titre que le Rabbit r1. C’est ce qu’on appelle un appareil d’IA portable. Il se fixe à un vêtement grâce à un aimant. Conçu comme une alternative au smartphone, il intègre un assistant vocal capable de répondre à toutes les questions, avec un moteur LLM, comme GPT, une caméra pour filmer et prendre des photos, qui peut reconnaître son environnement et les objets qui lui sont présentés, ainsi qu’un projecteur vidéo qui affiche des informations sous forme d’image monochrome dans le creux de la main.

Humane Ai Pin // Source : The Verge

Quand j’ai entendu parler du Humane Ai Pin, j’avoue avoir été tiraillé. L’excitation face à une nouveauté technologique se mêlait à beaucoup de réserve. Même après avoir vu le produit au Mobile World Congress, mes impressions sont restées très partagées. Curieux, j’attends avec impatience de découvrir la version aboutie du produit. Cependant, les premiers tests ont révélé que le produit était très loin d’être abouti.

Les premiers avis sur le produit ont d’abord filtré à travers des médias comme The Verge. Ensuite, Marques Brownlee, aka MKBHD, qui est une vraie star de la tech sur YouTube, a lancé une bombe avec sa vidéo intitulée « Le pire produit que j’ai jamais testé… pour l’instant ». Ça a bien secoué Twitter, le titre a vraiment fait du bruit. Et c’est pas la première fois que MKBHD fait réagir comme ça. Il avait déjà fait sensation, il n’y a pas longtemps, avec son test de la Fisker Ocean.

On pouvait ainsi lire des tweets très critiques sur le travail de MKBHD, comme celui-là :

This is like Cancelling but for products. I don’t find it OK to make a highly negative video about the work of many people. It’s one thing to promise a review and conclude the product is bad, it’s another to trash from the title. What do you think?

C’est comme la cancel culture, mais pour les produits. Je ne trouve pas ça correct de faire une vidéo très négative sur le travail de nombreuses personnes. C’est une chose de promettre une critique et de conclure que le produit est mauvais, c’en est une autre de le descendre dès le titre.

Les journalistes et influenceurs tech ne doivent pas craindre de donner leur avis

D’un côté, les journalistes et les influenceurs tech (et ils seraient faux de dire qu’ils sont tous payés), ont un rôle essentiel à jouer dans l’information. Selon moi, ils doivent fournir des avis honnêtes et objectifs sur les produits qu’ils testent, afin d’aider les consommateurs à faire des choix éclairés. Si un produit n’est pas à la hauteur de ses promesses, il est de notre devoir de le dire. C’est une question d’éthique et de respect envers notre audience.

Cependant, je suis conscient que des critiques trop sévères ou prématurées pourraient freiner l’innovation. Si chaque nouvelle idée ou produit était jugé trop durement dès ses débuts, cela pourrait décourager les créateurs et les entreprises d’innover et de prendre des risques.

Malgré tout, il n’est pas juste de blâmer un journaliste ou un influenceur tech pour avoir donné son avis sur un produit, même si celui-ci est très négatif. Leur rôle est justement de tester et d’évaluer les produits de manière objective, en fournissant une critique constructive aux consommateurs.

Si le produit n’est pas à la hauteur de ses promesses, il faut le préciser. Cependant, il est important que les journalistes et les influenceurs prennent en compte, évidemment, le contexte dans lequel le produit a été développé et les efforts d’innovation qui ont été déployés, afin de fournir une critique juste et équilibrée.

Mais je le répète, nous avons le devoir de dire la vérité, même si elle est dure à entendre. Et, les entreprises doivent être prêtes à accepter les critiques constructives.

Je trouve, d’ailleurs, que Humane a bien réagi face aux critiques sur son produit Ai Pin. Au lieu d’ignorer les commentaires négatifs ou de surréagir, l’entreprise a fourni une roadmap détaillée des mises à jour à venir.

Source : Humane

C’est une bonne approche pour montrer qu’elle est capable de surmonter les défis et de travailler à l’amélioration de son produit. Cela aide à maintenir la confiance des consommateurs, même si ce n’est certainement pas facile pour eux.

L’Ai Pin est-il un échec ?

Rappelons qu’un appareil construit avec de l’IA ne peut pas offrir le même niveau de cohérence que les consommateurs attendent. C’est évidemment difficile de le comparer à un smartphone, un appareil photo, un PC, une voiture électrique… Cela ne signifie pas que des produits tels que la Ai Pin ne devraient pas exister, car ils peuvent aider à repousser les limites du statu quo. Bien que l’avenir de l’informatique ne soit peut-être pas l’Ai Pin, il sera certainement centré sur l’IA et réduira les interactions manuelles grâce au logiciel.

Il serait injuste de considérer Humane comme un échec simplement parce que la première version de son produit est imparfaite. Doit-on acheter ce produit ? Assurément, pas la version testée. Il en va de même pour l’Apple Vision Pro. Est-ce que je recommanderai d’acheter ce produit maintenant ? Non, honnêtement, il est trop cher et trop imparfait. Cela dit, je ne pense pas qu’il faille complètement l’ignorer. D’après moi, on ne doit pas blâmer une entreprise qui a de l’ambition, de la motivation et l’optimisme pour itérer et apprendre. Attendons de voir comment Humane va réagir.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).