Le tueur de smartphones est déjà mort et presque enterré

 

On nous avait promis un tueur de smartphones, un appareil révolutionnaire qui allait changer notre façon d'utiliser la technologie. Mais après avoir lu le test l'Humane Ai Pin par The Verge, on peut vous dire que le prétendu assassin est déjà mort et presque enterré.

Humane Ai Pin // Source : The Verge

L’Humane Ai Pin a fait couler beaucoup d’encre lors de son annonce, au même titre que le Rabbit r1. C’est ce qu’on appelle un appareil d’IA portable.

En résumé, deux anciens d’Apple ont pondu l’Ai Pin, un petit boitier sans écran qu’on accroche près du cœur. Cinq ans de travail, 240 millions de dollars levés et 25 brevets plus tard, ils nous présentent cet objet, avec le soutien de quelques géants comme OpenAIMicrosoftGoogleSlack ou encore Tidal. Mais voilà, comme on s’y attendait, c’était trop beau pour être vrai.

Humane Ai Pin // Source : The Verge

Après avoir testé l’Humane AI Pin, le journaliste de The Verge, David Pierce, est catégorique : cet appareil censé remplacer notre smartphone n’est pas à la hauteur. Dans sa revue de presse, il explique en détail les raisons de son verdict sans appel.

Humane Ai Pin // Source : The Verge

Un appareil encore trop limité

Pour rappel, l’Humane Ai Pin est un petit appareil portable qui fonctionne grâce à une connexion 4G et ChatGPT. Il est conçu pour répondre à nos questions et exécuter nos commandes à la voix, sans que l’on ait besoin d’utiliser un écran. On peut l’utiliser pour passer des appels, envoyer des messages, prendre des notes, calculer des pourboires… demander des informations. Il peut prendre des photos et des vidéos, mais aussi projeter une image dans le creux de la main grâce à un projecteur.

L’idée derrière l’Humane Ai Pin est simple : c’est un téléphone sans écran. Au lieu de vous demander d’ouvrir des applications et de taper sur un clavier, cet appareil portable abstrait tout derrière un assistant AI et un système d’exploitation appelé CosmOS.

Mais selon David Pierce, l’appareil est encore beaucoup trop limité pour remplacer notre smartphone. Il explique que l’Humane AI Pin est « si peu abouti et si totalement cassé de tant de manières inacceptables » qu’il ne peut pas recommander à quiconque de l’acheter.

Le problème, c’est que l’Humane AI Pin ne fonctionne tout simplement pas. Il utilise une connexion cellulaire (seulement via T-Mobile, ce qui est agaçant) pour être en ligne tout le temps et un réseau de modèles AI pour essayer de répondre à vos questions et d’exécuter vos commandes. Mais la plupart du temps, il ne fait rien. (…) Il y a trop de choses basiques qu’il ne peut pas faire, trop de choses qu’il ne fait pas bien assez, et trop de choses qu’il fait bien mais seulement parfois. Je suis à court d’idées pour nommer une seule chose qu’il fait vraiment bien.

Il accumule les défauts, à commencer par sa lenteur à répondre aux questions. L’ergonomie de l’appareil est également loin d’être parfaite, avec des gestes peu intuitifs à maîtriser. En ce qui concerne les performances, elles sont décevantes et l’appareil a tendance à chauffer beaucoup trop.

Le picoprojecteur, quant à lui, est peu utile et ne diffuse qu’une image monochrome, ce qui limite son intérêt. Enfin, l’autonomie de l’appareil est médiocre et son prix beaucoup trop élevé pour ce qu’il propose réellement.

Des bugs et des fonctionnalités manquantes

Le journaliste a rencontré de nombreux bugs lors de son test. Par exemple, l’appareil a souvent du mal à comprendre les commandes vocales, et il arrive qu’il ne réponde pas du tout. De plus, certaines fonctionnalités de base sont manquantes, comme la possibilité de consulter ses e-mails ou de naviguer sur internet.

David Pierce souligne également que l’appareil est souvent lent et frustrant à utiliser. Il explique que même quand l’Humane Ai Pin fonctionne correctement, il est souvent plus rapide et plus facile d’utiliser son smartphone.

Un prix élevé pour un appareil incomplet

L’Humane AI Pin coûte 699 dollars, plus 24 dollars par mois pour la connexion cellulaire. Selon David Pierce, ce prix est beaucoup trop élevé pour un appareil aussi incomplet et bugué.

Il conclut son test en expliquant que l’Humane Ai Pin est un concept intéressant, mais qu’il faudra attendre que les modèles d’IA s’améliorent et que les bugs soient corrigés avant que ce type d’appareil puisse devenir une alternative viable à notre smartphone.

En attendant, il vaut mieux garder notre smartphone et attendre que la technologie progresse encore avant de se lancer dans l’aventure de l’Humane Ai Pin. On espère, quand même, avoir l’occasion de le tester pour se faire notre propre avis.


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !