Selon un analyste chinois, le prochain processeur mobile de Qualcomm promet de grandes choses. Pour appuyer ses dires, il le compare à l’une des meilleures puces actuellement sur le marché des smartphones Android.

Qualcomm-Snapdragon-820-AA-840x454

Pan Jiutang, analyste chinois ayant, selon G for Games, de bons antécédents dans la prédiction de marché autour des puces mobiles, s’est exprimé ce mercredi sur Weibo au sujet du très attendu Qualcomm Snapdragon 820. Selon lui, l’attente en vaudrait la peine, puisqu’il déploierait une puissance 50 % plus importante que le meilleur processeur de Samsung à date, à savoir l’Exynos 7420, qui équipe entre autres les Galaxy S6 et Galaxy Note 5.

D’après ce rapport, ce gain de puissance serait notable aussi bien en multi-core qu’en single-core, permettant de grandes performances aussi bien sur les processus gourmands comme les jeux, que des actions simples comme l’affichage de l’interface Android. Le but n’est bien sûr pas de savoir « qui est le plus fort » sachant que la solution de Samsung sera sur le marché depuis un an lorsque celle de Qualcomm sera disponible, mais davantage de situer les possibilités de ce processeur. Après les déconvenues liées aux surchauffes du Snapdragon 810, le fondeur californien a bien besoin d’une nouvelle tête d’affiche de qualité.

Cette performance avait déjà été notée lors de l’apparition du Snapdragon 820 dans les fichiers d’AnTutu. Le processeur affichait alors un score en single-thread de 3 481 points contre 2 149 pour l’Exynos 7420, soit une augmentation de 62 %.

Un début 2016 prometteur

Selon Qualcomm, le Snapdragon 820 devrait être disponible dans le courant du premier semestre 2016. Pan Jiutang précise que cela devrait arriver aux alentours de la fête du printemps chinois, soit juste après le Nouvel An local, en début février. Plusieurs smartphones équipés de ce SoC sont déjà attendus, dont le très populaire, bien qu’encore non officiel, Xiaomi Mi 5. Par ailleurs, certaines rumeurs laissent entendre que Samsung en personne pourrait s’intéresser au processeur de Qualcomm, et proposer une version de son Galaxy S7 équipée de la puce en question.

Après une année noire pour le fondeur, 2016 pourrait bien faire taire les quolibets à son égard… si bien sûr le Snapdragon 820 chauffe moins que son prédécesseur.