Il y a deux semaines, un internaute révélait que le Redmi Note, un smartphone de marque chinoise Xiaomi, profitait de sa connexion au Wi-Fi pour envoyer les données des SMS et emails à une adresse IP chinoise. Xiaomi, par l’intermédiaire de Hugo Barra, a donné des explications et a effectué une mise à jour de MiUI afin de désactiver l’envoi des données en Chine.

Le Redmi Note passe en 4G

Il y a deux semaines, un utilisateur taïwanais d’un Redmi Note révélait que, une fois connecté au Wi-Fi, son téléphone envoyait sans lui demander son autorisation les données de ses SMS et de ses emails à un serveur chinois. Un envoi de données qu’il était alors impossible de désactiver, que ce soit en décochant l’option d’envoi des données dans le Cloud (par l’intermédiaire du service MiCloud), ou même en installant une ROM alternative. Il n’en a pas fallu plus pour crier à l’espionnage et au viol de la vie privée.

Xiaomi n’a toutefois pas tardé à réagir, et c’est par l’intermédiaire de Hugo Barra que la réponse est arrivée. Dans une série de questions-réponses, le vice-président de Xiaomi est revenu sur la polémique. Il y explique d’une part que MiCloud, le responsable de l’envoi de donnée, ne s’occupe pas d’espionner les utilisateurs mais s’avère être un simple service d’envoi de message gratuit entre utilisateurs de téléphones Xiaomi. Ces messages sont envoyés via Internet et arrivent sur un serveur appartenant à Xiaomi. Ils ne circulent donc pas sur le réseau des opérateurs. D’où l’envoi d’informations à un serveur basé en Chine. Hugo Barra précise que seuls les messages sont envoyés sur le serveur (et non pas les contacts) et que ces derniers sont chiffrés.

Concernant l’impossibilité de désactiver cette option, Xiaomi précise qu’une mise à jour de MiUI téléchargeable en OTA est disponible depuis le 10 août pour rendre le service MiCLoud désactivable par une fenêtre spéciale (Opt-in) demandant l’accord, ou non, de l’utilisateur lors du premier démarrage de l’appareil. Pour les anciens utilisateurs, il faudra toutefois réaliser un factory reset pour la voir apparaître dans les menus des paramètres (Settings > Mi Cloud > Cloud Messaging). Xiaomi s’excuse d’avoir fait peur à certains de ses clients et assure avoir écouté ses utilisateurs afin de réagir rapidement et efficacement. Pour ceux qui désireraient en savoir, Hugo Barra donne d’ailleurs quelques précisions techniques sur le fonctionnement de MiCloud sur son profil Google +.