Disparue des écrans radars depuis l’automne 2015, la tablette Xess d’Alcatel (OneTouch) réapparaît aujourd’hui aux États-Unis. Elle est désormais portée par TCL, la maison-mère d’Alcatel.

tcl-xess-2

Son annonce date de l’époque à laquelle Alcatel s’appelait encore Alcatel OneTouch, c’est-à-dire de l’IFA 2015, en septembre dernier. La firme chinoise présentait alors une tablette au format particulièrement large, son Xess à la diagonale de 17,3 pouces. Entre temps, il n’a plus été question de cet appareil original, alors que le marché des tablettes stagne et que même Samsung, à qui l’on doit la Galaxy View, ne l’a que peu mise en avant depuis sa sortie, en début d’année.

La voici aujourd’hui de retour, puisque TCL, détenteur de la marque Alcatel, annonce la commercialisation de sa tablette Xess, aux États-Unis, à partir du 22 avril prochain. L’appareil y sera commercialisé à un prix élevé pour le marché de la tablette, mais assez peu compte tenu de ses caractéristiques : elle coûtera en effet 499 dollars. Il n’est plus question ici d’une tablette classique destinée à consommer des contenus multimédias depuis son canapé, Alcatel ayant choisi de repositionner son appareil dans un domaine bien spécifique : l’usage au sein des cuisines.

alcatel-onetouch-xess-inclinaison

Son Xess arbore donc un écran de 17,3 pouces IPS Full HD (seulement), peut ainsi être posée facilement sur un plan de travail, puisqu’elle embarque une béquille circulaire inclinable selon trois angles différents. Équipée de caractéristiques de milieu de gamme – SoC MediaTek octa-core à 1,5 GHz, 2 Go de RAM, 32 Go de stockage et appareil photo frontal de 5 mégapixels – la tablette se différencie du commun des ardoises par son logiciel.

Elle peut en effet tourner soit sous l’interface d’Android stock soit sous une interface modifiée Xess, justement personnalisée pour un usage domestique. Elle affiche ainsi une colonne dédiée à la surveillance de la maison (une caméra IP sera fournie avec la tablette), une autre aux recettes de cuisine et au shopping sur Amazon Fresh, quand la dernière est consacrée aux contenus multimédias. De quoi avoir un œil sur tout, même en préparant un repas.

tcl-xess

D’Alcatel à TCL

Pour l’heure, TCL n’a pas fait part de ses intentions quant à la commercialisation de sa tablette Xess à l’international. Il est toutefois intéressant de constater le revirement stratégie amorcé par TCL, la maison-mère d’Alcatel, qui préfère vendre sous son nom sa nouvelle tablette. Pour mieux laisser l’opportunité à Alcatel de communiquer sur ses futurs Idol 4, sans doute.

Prise en main des Alcatel Idol 4, 4+ et 4S, la montée en gamme