Apple et IBM ont annoncé avoir signé un partenariat d’envergure afin d’associer iOS et les applications professionnelles d’IBM et de les porter dans les entreprises. Un bon moyen pour Apple de percer dans le monde professionnel, jusque là traditionnellement réservé à BlackBerry et dans une moindre mesure Android.

apple ibm partenariat 2014

Apple et IBM vont de nouveau travailler ensemble. Une telle alliance entre les deux géants américains de l’informatique ne s’était plus produite depuis l’époque des Power PC, jusqu’à la fin 2006. Sauf que cette fois-ci, il ne s’agira pas précisément d’un partenariat entre un fondeur et un constructeur de PC, mais plutôt d’une alliance pour mieux faire entrer iOS dans le monde de l’entreprise. L’annonce a été faite aujourd’hui par Apple dans un immense communiqué de presse qui détaille longuement le partenariat.

Concrètement, Apple et IBM vont travailler main dans la main afin de fournir des appareils mobiles, des applications et des services spécialisés aux entreprises présentes dans le domaine de la distribution, de la santé, de la banque, du tourisme, des transports, des télécommunications ou encore des assurances. Les deux entités ont ainsi préparé un package – intitulé IBM MobileFirst for iOS – qui permettra aux entreprises de bénéficier d’appareils Apple installés sur iOS (évidemment). Sur ces appareils, IBM proposera « un ensemble de plus d’une centaine de solutions d’un nouveau type adaptées à différents secteurs d’activité, dont des apps natives spécialement conçues pour l’iPhone et l’iPad ». IBM proposera également des services de Cloud – encore optimisés pour iOS – qui s’appliqueront dans des domaines aussi divers que la gestion d’appareil, la sécurité, l’analyse de données et l’intégration d’appareils mobiles.

En plus de tout cela, Apple va de son côté mettre en place une solution d’assistance spécialement dédiée aux entreprises. Intitulée AppleCare For Enterprise, celle-ci sera joignable 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et pourra être secondée par un service sur site fourni par IBM. Dernier point de ce partenariat, IBM sera autorisé à vendre et/ou louer, activer et gérer des appareils Apple aux entreprises. Pour faire simple : Apple fournit les appareils et le SAV tandis que IBM propose les services aux entreprises.

Ce partenariat est notable puisque Apple n’a jamais vraiment investi le monde de l’entreprise. La marque pommée l’avait en fait noyauté depuis bien longtemps avec ses utilisateurs qui décidaient d’utiliser leur appareil personnel au travail (le Bring Your Own Device ou BYOD), mais n’avait jamais déployé de branches ou de services spécialement dédiés aux entreprises. Avec ce partenariat, Apple entre de plain-pied dans le monde des services aux entreprises sans avoir à développer spécifiquement une marque ou à dépenser des millions de dollars dans la recherche et le marketing. Apple met surtout toutes les chances de son côté en s’appuyant sur une entreprise déjà très bien connue du monde professionnel, IBM.

C’est aussi une bonne occasion pour Apple de prendre de vitesse son principal concurrent : Google et Android. Lors de la dernière Google I/O, Google avait par exemple annoncé que Knox, le logiciel de sécurisation des données de Samsung, serait intégré nativement à Android L lors de sa sortie prévue pour la fin de l’année. Il fait peu de doute qu’avec Android L, Google désire lui aussi s’adresser de façon plus sérieuse aux entreprises. Quoi qu’il en soit, la bataille pour la conquête de la gestion des appareils mobiles des entreprises a commencé de façon violente et risque bien de continuer pendant les prochaines années.