Au début du mois, nos confrères du site Les Numériques avaient mis le doigt sur une valse des capteurs pour les Zenfone Selfie d’Asus. Le site revient à la charge aujourd’hui, avec de nouveaux éléments objectifs qui affirment la différence de traitement entre les modèles envoyés à la presse et les modèles du commerce.

Asus Zenfone 2 Selfie (1 sur 12)

Le Zenfone Selfie testé par Les Numériques dispose d’un capteur différent des modèles du commerce. La qualité s’en ressent fortement, comme on a pu le voir dans leur test comparatif du début du mois. Nos confrères ont alors passé un appel à témoins pour tenter d’en savoir un peu plus. Sur 29 lecteurs, 28 ont tous le même capteur, différent de celui du smartphone testé par Les Numériques, et un lecteur dispose même d’un capteur inconnu, encore différent des deux autres capteurs. Au démontage, le site confirme que les deux capteurs ne disposent pas des mêmes références. Pourtant, Asus affirme que le capteur est identique dans tous les Zenfone Selfie, et que seul le traitement logiciel est différent.

asus-zenfone-selfie-modules-news

Selon Asus, le modèle testé par Les Numériques dispose de la fonction logicielle 3DNR qui est un traitement antibruit qui améliore aussi la netteté. En revanche, selon la marque, ce traitement logiciel a été retiré des modèles commerciaux, à cause de la lenteur que la fonction induisait sur la prise de vue. Pourtant, nos confrères avaient apprécié la rapidité du Zenfone Selfie, même avec la fonction 3DNR activée. Asus a alors conseillé à nos confrères d’activer des options logicielles qui ne permettent pas d’atteindre la qualité du capteur “en or” du modèle initial.

Il semble donc clair qu’Asus n’utilise pas le même capteur dans le modèle commercial que dans le modèle de test. Il semble également y avoir quelques variantes du capteur photo des modèles commerciaux comme on peut le voir avec un lecteur des Numériques qui dispose d’un module inconnu. Les marques ont parfois l’habitude d’utiliser des composants différents répondant au même cahier des charges – comme pour l’épisode des capteurs Sony et Samsung sur les Galaxy S6 -, mais ici, les résultats sont trop différents, et en défaveur du modèle commercial.