Il y a un an environ, le consortium Rockstar attaquait Google devant une cour de justice du Texas. Aujourd’hui on apprend qu’un accord a été trouvé entre les deux entreprises, sans que l’on en connaisse les détails.

google-logo-874x288

Il y a presque un an, Rockstar Bidco attaquait devant la justice Google mais aussi de nombreux constructeurs de smartphones Android pour l’utilisation de certains de ses brevets. Pour rappel, Rockstar est une association de plusieurs grandes entreprises telles que Microsoft, Sony, BlackBerry et surtout Apple qui ont créé cette entité afin de mettre la main sur les brevets d’un équipementier canadien, Nortel, qui avait fait faillite en 2009. En novembre 2013, donc, Rockstar a attaqué Google pour l’utilisation de sept brevets concernant la recherche sur Internet. Google n’était d’ailleurs pas la seule entreprise visée puisque Samsung, Asus, HTC, Huawei, ZTE ou encore LG avaient été attaqués.

On apprend aujourd’hui que Google et Rockstar sont parvenus à un accord en début de semaine. Et plus précisément à un accord couvrant « tous les points de désaccord entre les deux partis ». La décision de justice, publiée lundi dernier, ne précise en revanche ni le montant des indemnités versées à l’une ou l’autre partie (Google avait également attaqué Rockstar en justice quelques mois après), ni si cet accord comprend les attaques en justice des autres constructeurs. Les médias américains s’accordent toutefois à dire que Google a dû payer cet accord très cher. À titre indicatif, Cisco annonçait au début du mois de novembre avoir conclu un accord avec Rockstar et lui verser dans la foulée 188 millions de dollars.

En savoir plus : Brevets : Apple et Microsoft attaquent Google et les constructeurs Android